Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 09:56
Michel Platini : Qu'importe la souffrance du peuple, du moment que le foot se porte bien !

Michel Platini : Qu'importe la souffrance du peuple, du moment que le foot se porte bien !

L’ancien champion de football français et actuel président de l’UEFA, celui qui a dansé sur les 39 cadavres du Heysel en 1985, s’est à nouveau distingué.

 

Il vient de déclarer à propos de la coupe du monde de football qui va se dérouler au Brésil dans deux semaines :

 

« Il faut absolument dire aux Brésiliens qu'ils ont la Coupe du monde, qu'ils sont là pour montrer la beauté de leur pays, leur passion pour le football, et que, s'ils peuvent attendre un mois avant de faire des éclats un peu sociaux, ce serait bien pour le Brésil et pour la planète football, quoi. Mais bon, après, après, on ne maîtrise pas, quoi ».

 

M. Platini n’apprécie guère les protestations des Brésiliens indignés par les sommes colossales englouties pour ce show de deux semaines, au détriment de l’éducation, de la santé, du logement.

 

M. Platini est fâché sur ces méchants Brésiliens qui n’apprécient guère les expulsions musclées des favelas qui entourent les touts neufs – et encore inachevés – terrains de foot qui ne serviront qu’une fois.

 

Les forces de «l'ordre» brésiliennes ont décidé d'obéir à M. Platini.

 

Les forces de "l'ordre" brésiliennes obéissent à ce bon M. Platini.

Les forces de "l'ordre" brésiliennes obéissent à ce bon M. Platini.

Car, il est très puissant, M. Platini :

 

Lisez cet extrait de l’interview que le journal « Le Point » du journaliste Pascal Praud qui fut un des premiers à s’indigner des propos de M. Platini

 

« Michel Platini a raison. Qui sont ces gueux qui menacent la compétition ? Qu'ils retournent dans leur bidonville ! Et s'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche. Rio vaut bien une messe. Qui sont ces va-nu-pieds qui dénoncent les investissements du foot ? Rien n'est plus important qu'un ballon qui roule. Le Brésil, c'est le folklore, Copacabana, une carte postale, un monde magique, des plages et des filles. S'il vous plaît, rangez vos pancartes et faites la fête. On vous a choisis pour ça. C'est un ordre. Souriez, dansez chantez. La Fifa vous regarde. »

 

Et Praud conclut : « Dans le monde merveilleux de la Fifa, on imagine jouer au football par 50°, des ouvriers meurent en construisant des stades, mais que vaut la vie d'un Népalais à l'aune d'une Coupe du monde ? Et que valent les revendications des manants du Brésil quand la Fifa débarque ? Alors, emmenez-moi, emmenez-moi au pays des merveilles. Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil »

 

A la question : Les pouvoirs sportifs sont-ils au-dessus des lois ?,

 

Pascal Praud répond : « Ils le sont. Ils font ce qu'ils veulent quand ils veulent, car ils ne sont pas soumis à l'opinion publique. C'est un vrai pouvoir d'être président d'une fédération ! Le pouvoir de Sepp Blatter (président de la Fédération internationale du football association) et son train de vie sont ceux d'un chef d'État. La Fifa est assise sur des milliards de dollars de réserves. Et elle n'est pas soumise au contrôle de l'opinion publique, ni à celui des États, ni à celui d'une justice indépendante. Mieux, ses membres se cooptent. »

 

Du moment que le fric coule à flot, que les benêts sont heureux devant leur télé, le peuple brésilien peut crever, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ultralibéral !

 

 

Pierre Verhas

 

On ne veut pas de ces "supporters" là !

On ne veut pas de ces "supporters" là !

Décidément, il y en a qui ne comprennent rien ! Pourtant, M. Platini leur a dit.

Décidément, il y en a qui ne comprennent rien ! Pourtant, M. Platini leur a dit.

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires