Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 14:25

 

 

 

Les lecteurs du blog « Uranopole » savent que je m’insurge contre la politique de l’Etat d’Israël dans les territoires occupés illégalement depuis 1967. Les lecteurs savent aussi que j’agis concrètement avec mes maigres moyens pour apporter une aide au peuple palestinien qui mérite la liberté et la dignité comme tous les autres peuples.

 

 

Il est évident aussi que je rejette toute forme de racisme et d’antisémitisme. La solidarité avec le peuple palestinien ne doit servir en rien de prétexte aux manifestations d’antisémitisme qui se répandent dangereusement en Europe et même dans une partie de la gauche démocratique.

 

 

Il y a quelques mois, Uranopole a publié une lettre ouverte de Merry Hermanus, ancien député bruxellois PS, ancien chef de cabinet de plusieurs ministres socialistes, qui dénonçait la publication par le PAC de Molenbeek (l’association culturelle du PS) de l’annonce d’une conférence sur la Palestine illustrée d’une caricature antisémite. (voir Uranopole : http://uranopole.over-blog.com/article-antisemitisme-au-ps-bruxellois-hermanus-a-raison-116243878.html ).

 

 

 

Merry Hermanus s'inquiète de l'antisémitisme qui se répand au sein du PS bruxellois.

Merry Hermanus s'inquiète de l'antisémitisme qui se répand au sein du PS bruxellois.

 

 

 

Le même Merry Hermanus diffuse ce 22 décembre une lettre ouverte au président du PS, l’ancien Premier ministre Elio Di Rupo, pour l’alerter des manifestations de racisme et d’antisémitisme qui se déroulent dans certaines sections locales du PS bruxellois.

 

 

Après l’affaire du bourgmestre PS de St Josse-ten-Noode, Emir Kir, qui a traité les Kurdes de terroristes similaires à Daesh, voici que plusieurs membres du PS dans plusieurs sections se plaignent d’être victimes d’insultes antisémites et même anti flamandes !

 

 

Cela n’est plus tolérable. Et il faut bien constater que cette grave dérive, loin d’être combattue, s’accroît au point qu’à mon avis, on a atteint un point de non retour.

 

 

J’ai récemment quitté le PS, mais je reste viscéralement socialiste. Aussi, je ne puis supporter qu’un Parti qui, depuis sa naissance en 1885, est porteur des principes issus des Lumières, renonce à ses fondamentaux par lâcheté et sordide calcul électoral.

 

 

J’en appelle à un réveil des militants socialistes. Il est insupportable que l’antisémitisme et le racisme soient banalisés au sein du Parti.

 

Il faut relancer un vrai débat d’idées au sein du PS. Ce n’est pas le « chantier des idées » initié par Di Rupo qui va changer les choses. Ce « chantier » émanait du sommet. Le débat doit venir de la base. Mais est-ce encore possible ?

 

 

Si, après analyse froide et sans complaisance de la situation, on s’aperçoit qu’il est impossible d’inverser les choses, il faut, j’ajoute même qu’il est de notre devoir de rompre avec le PS actuel et de construire une autre force politique qui porte haut les valeurs fondamentales du socialisme qui exclut tout rejet de l’Autre, quel qu’il soit. Comme il est de notre devoir de retrouver les luttes essentielles pour une société plus juste et plus égalitaire.

 

Bref de retrouver la voie du peuple !

 

Autrement dit faire renaître le message jadis lancé par les pionniers du Parti Ouvrier Belge dans la Charte de Quaregnon sous la direction d’Emile Vandervelde.

 

 

 

Pierre Verhas

 

 

 

 

Emile Vandervelde (1866 - 1938) fondateur et premier président du Parti Ouvrier Belge devenu le Parti Socialiste après la Deuxième guerre mondiale, a jeté les bases aujourd'hui vacillantes du Socialisme en Belgique.

Emile Vandervelde (1866 - 1938) fondateur et premier président du Parti Ouvrier Belge devenu le Parti Socialiste après la Deuxième guerre mondiale, a jeté les bases aujourd'hui vacillantes du Socialisme en Belgique.

 

 

 

 

Voici le texte de l’appel de Merry Hermanus au Président du PS, Elio Di Rupo.

 

 

Appel Solennel à Elio Di Rupo !

 

Publié le 22 décembre 2016

 

 

Antisémitisme au PS de la Région Bruxelloise ?

 

 

 

Il y a quelques mois, j’ai diffusé sur mon blog un article où j’évoquais les difficultés qu’il y avait à être Juif et membre du PS de certaines sections de notre région. Cet article a provoqué quelques émois. Plusieurs milliers de personnes l’ont lu et quelques centaines ont réagi. La « Libre Belgique » y a fait écho, en me reprochant de ne pas avoir cité les noms des personnes que mon propos illustrait. Pour moi, c’était une évidence, je n’allais pas moi-même pratiquer une stigmatisation que par ailleurs je démontrais pour, bien sûr, la condamner. Par respect pour ce quotidien, que j’apprécie et lis depuis longtemps, j’ai téléphoné au rédacteur en chef en lui précisant que j’étais prêt à communiquer à son rédacteur le nom des personnes concernées par ce problème d’antisémitisme. Les choses en sont restées là. Hier, correspondant avec un ami sur la situation de différentes sections de l’agglomération, celui-ci écrit textuellement : « je prends mes distance de cette section en raison du niveau d’antisémitisme qui s’y développe. De surcroît, j’en ai marre de me faire traiter de Belge de service et en sus de flamoutche. »

 

 

 

N’est-ce pas effrayant ? N’est-ce pas la confirmation de ce que j’écrivais ? Si j’en crois mon interlocuteur, il est non seulement choqué par l’antisémitisme mais également par un racisme ambiant anti-belge et anti-flamand. Incroyable que de telles attitudes puissent exister au sein d’une formation politique, le PS, dont l’ADN politique, philosophique et moral est l’antiracisme. Après les déclarations immondes du député Ikazban à propos d’un journaliste qui serait « une ordure sioniste », sur sa proximité proclamée avec le Hamas, organisation terroriste classée comme tel par l’ONU, après la caricature antisémite illustrant une conférence du PAC (organisme culturel émanant du PS) à Molenbeek, après les « sinuosités » de Kir, député bourgmestre de Saint-Josse, sur le génocide arménien et les Kurdes… cela fait beaucoup. Oui ! On peut en être certain, ce ne sont donc pas là des attitudes isolées. Déjà début 2013, un président de section démissionnant de ses fonctions évoqua publiquement l’antisémitisme qui régnait dans sa section du PS.

 

 

 

Ne nous leurrons pas, il y a toujours eu un antisémitisme de gauche… on en trouve la preuve dans certains textes socialistes du XIXème, où les Juifs sont immanquablement des banquiers, des usuriers sans foi ni loi, saignant sans le moindre remord le peuple travailleur. Ainsi, deux de mes amis ont été pendant des années fleurir au cimetière d’Ixelles la tombe d’un Communard exilé en Belgique après la semaine sanglante de mai 1871, jusqu’à ce que je leur cite les écrits antisémites du personnage. Est-il nécessaire de mentionner l’antisémitisme stalinien et le complot des blouses blanches… mais peut-on, à ce niveau, parler de « gauche » ?

 

L’antisémitisme auquel sont confrontées certaines sections du PS bruxellois est pour beaucoup un antisémitisme « d’importation » lié au conflit Israélo-Palestinien, mais ce que différents militants observent, c’est une sorte d’envahissement de la logorrhée antisémite dépassant largement l’opposition à Israël. Pour tout dire, ce qu’on entend devient proprement insupportable ! Inacceptable… une raison de plus de quitter un PS bruxellois qui semble avoir réussi son grand « remplacement de population ». Curieuse situation qui donne raison aux pires analystes fascistes. Il est évident qu’officiellement tout cela n’existe pas ! Personne n’entend ! Personne ne voit ! Circulez y a rien à voir ! Tout cela ce sont des bobards, des mensonges, de la bile de gens amers… qui n’en sont plus… qui osent encore écrire alors que la seule chose qu’ils devraient faire serait de plonger dans un silence… éternel ! Pourtant l’histoire est là avec son cortège d’horreurs ; les choses commencent toujours par petites touches, comme un tableau pointilliste… au départ on ne perçoit pas l’idée d’ensemble… une touche de bleu, quelques larmes de verts, du rouge ici ou là, une nuance de jaune, quelques traits de violet… puis après des semaines, parfois des mois de travail, l’œuvre apparaît, immense dans son atrocité… Nous en sommes là ! « L’œuvre » risque d’apparaître, abjecte, ignoble, grimaçante, renouant avec le pire de ce que l’humanité a pu produire !

 

Je lance un appel solennel à Elio Di Rupo, dont je ne doute pas un instant de l’attachement aux valeurs fondamentales de la philosophie des lumières, il est urgent qu’il mette les choses au point, que les sections, toutes les sections de la fédération soient mises en garde contre cet antisémitisme qui n’est même plus rampant mais galopant ! Pourquoi ne pas imaginer que tout membre du PS au moment de son affiliation ou de sa désignation en vue de participer à une élection s’engage par écrit dans un document reprenant l’ensemble des valeurs de la gauche, en ce compris le rejet catégorique de tout racisme à commencer par l’antisémitisme. Cet engagement ensuite publié sur le site web du PS permettra à chacun de se faire une opinion.

 

 


Il faut se hâter, il est plus que temps !

 

 

 

 

Merry Hermanus

Partager cet article

Repost 1
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires

Michel 22/12/2016 17:42

Ah cves "Lumières", ne serait-il pas parfois nécessaire d'y retourner, on pourrait peut-être y découvrir des choses pas très nettes, notamment en ce qui concerne la judéophobie... Je ne prétends rien, je soulève un doute, en tout cas, concernant voltaire la polémique est bien là