Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 21:47

Ecolos va-t-en guerre

 

Avec les Ecolos, il faut s’attendre à tout. La « belle » Isabelle Durant est prête à enfiler son battle-dress, ses bottines de saut et son béret rouge pour combattre le général rebelle N’kunda à l’Est du Congo. Elle dit qu’il mérite tout au plus la CPI (Cour Pénale Internationale). Ce n’est peut-être pas tout à fait faux mais elle oublie dans le lot Kagamé et Kabila. Cela, elle ne l’a pas dit. Ah ! Ces droits de l’hommistes, elles ont vraiment des problèmes de mémoire. Au 21 juillet, il faudra réserver une place pour les Ecolos baba cool, cela sera sans nul doute l’attraction de la fiesta.

 

Le consommateur

 

Dans le « Monde » du 10 novembre 2008, Jacques Doumay intitule sa chronique « le consommateur est un travailleur qui s’ignore ». Nous dirions plutôt l’inverse. Avec la crise financière, soit, le travailleur n’a plus de travail et ne peut plus consommer, soit, il a encore un travail si mal payé qu’il ne peut guère consommer non plus.

 

Obama

 

Nous avons dit précédemment qu’Obama, s’il était élu, poursuivrait une politique équivalente à celle de ses prédécesseurs. On en a un premier aperçu lors de sa conférence de presse de « Président élu » à Chicago. Il était entouré du gratin de Wall Street et le secrétaire général de la Maison blanche qui est le chef de l’administration du Président Obama, est un chaud partisan d’une politique dure au Moyen Orient et dans le conflit israélo – palestinien en particulier.

 

Cependant, il y a un apport considérable qu’Obama a fourni par sa propre élection. Il a plongé un couteau dans cette plaie qu’est le communautarisme. Il l’a dit : il n’y a pas d’Amérique noire, blanche, hispano, il y a les Etats-Unis d’Amérique. En cela, le président d’origine kenyane a apporté une pierre majeure à l’édifice. Le communautarisme est le pire ennemi de nos sociétés et ce n’est pas le « multiculturalisme » béat qui l’éradiquera, bien au contraire.

 

Obama a ouvert la voie, c’est à nous de la prendre.

 

Sabotages à la SNCF, un nouveau désespoir ?

 

On a arrêté dix auteurs présumés des sabotages qui sévissaient sur les lignes TGV Nord et Sud-est. Ce ne sont pas des membres du personnel. Ouf ! Pour le patron et les syndicats.

 

Il s’agit d’un groupuscule anar qui agissait cependant sur tout le territoire français. Va-t-on connaître à nouveau les années de plomb d’Action directe, du groupe Baader – Meinhof, des Brigades rouges ? On peut se poser la question.

 

La crise, l’impasse dans laquelle la société est entraînée, la déliquescence de la gauche sont autant d’ingrédients nécessaires à alimenter un nouveau terrorisme. Les responsables politiques n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes.

 

Ségolène, Elio : la fin du socialisme ?

 

Ségolène forte de ses 29 % de voix des « militants » socialistes, se présente au poste de Premier secrétaire. Elio, fort de sa réélection «  triomphale » à la présidence du PS belge en juillet 2007, a décidé de briguer un quatrième mandat ! Fidel Castro a dû l’inspirer. Ségolène et Elio ont pas mal de points communs. Ils se présentent comme un peu marginaux avec un style bobo bien soigné. Ils sont des partisans acharnés du social – libéralisme bien qu’Elio ne manque pas, pour donner le change, de fustiger les libéraux dans ses discours devant les congressistes socialistes. C’est un peu le cas de Ségolène qui ne veut en aucun cas d’une union de la gauche.

 

En cela, elle est soutenue par les municipalistes socialistes qui sont bien heureux d’être débarrassé de ce carcan pour faire leurs combinaisons politiciennes locales à leur aise. Cependant, ce petit jeu peut faire éclater le PS qui ne serait plus qu’un parti plus ou moins radical prêt à toutes les alliances et à tous les compromis.

 

Elio, en Belgique,  s’est amusé à démolir les « fiefs » socialistes wallons : Charleroi et Namur. Il veut démolir tout ce qu’il ne contrôle pas afin d’être le seul maître à bord. De plus, il détruit le socialisme par toute une série de compromissions avec les libéraux et les chrétiens pour pouvoir se maintenir au pouvoir. Il est vrai que dans l’Europe actuelle, le conservatisme néolibéral reste très fort et qu’il faut composer, quitte à rejeter les fondamentaux. Quant au SPa flamand il s’écroule dans les sondages après son cuisant échec électoral de juin 2007. Il pourrait ne plus avoir de gauche crédible en Flandre.

 

Jeu dangereux et sans doute sans issue. Il peut signifier la mort du socialisme en Europe.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires