Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 20:50
Il fallait s'y attendre. Les esprits sont tellement échauffés que des incidents sérieux ont émaillé la manifestation de solidarité avec la Palestine, ce dimanche après-midi.

Le député MR (Mouvement réformateur, libéral de droite) a reçu un pavé en pleine figure et a été légèrement blessé. Manifestement, il ne sait pas esquiver comme son ami Bush. On peut se poser la question : que faisait-il dans cette galère ? Son parti a ouvertement approuvé la décision de l'Union européenne de procéder au "rehaussement" d'Israël, c'est-à-dire d'un statut privilégié de partenaire à l'Union européenne, cela

 comme par hasard juste avant l'opération "plomb durci". Il est plus qu'ambigü de participer ensuite à une manif' de solidarité avec les Palestiniens. Aussi, si le geste est fait exprès, ce qui n'est pas prouvé, la "tête pensante du MR" (par ailleurs ex PS) ne l'a pas volé. Il aura sans doute, grâce à cela, attrapé la bosse de la diplomatie proche-orientale...

Voilà donc un pavé dans la mare de l'ultra-libéralisme belgicain, un de plus. En tout cas l'attitude de Miller va troubler plus d'un électeur du MR qui attendait une position un peu plus cohérente de la part d'un de ses leaders. Sans doute, le pavé lui mettra du plomb dans la cervelle.

Quant à cette manif', elle portait, outre la présence assez curieuse des représentants de la droite libérale qui, en d'autres lieux, trinquent avec les dirigeants israéliens, pas mal de contradictions. Encore une fois les slogans évoquant un "génocide", la mise en parallèle d'israêl avec le nazisme, c'est-à-dire les classiques slogans judéophobes, l'offensive israélienne leur donnant un prétexte pour s'exprimer en public. Enfin, le portrait en grand du leader du Hamas sur la tribune des orateurs n'était pas là pour apaiser les esprits.

Une manifestation de soidarité avec le peuple palestinien se doit de marquer une certaine distance avec les leaders les plus extrémistes des "deux" camps voire même une neutralité politique. Cela augmenterait en dignité, aurait bien plus d'effets et rendrait service aux victimes, femmes, enfants, vieillards de cette véritable boucherie.

Au lieu de manifester, c'est sur le terrain que s'est rendue ce dimanche 11 janvier une délégation de membres du Parlement européen. Ils ont pu pénétrer quelques heures à Gaza avant d'être refoulés. Etait présente, entre autres, Véronique De Keyser, députée PS. Elle a déclaré ceci :


"Je dis et redis avec la plus grande fermeté que toux ceux – quels qu’ils soient – qui motivent leurs discours ou leurs actions par la haine des Juifs ou la haine des Arabes sont à renvoyer également dans l’ignominie. La violence, l’exclusion, l’arbitraire n’ont jamais été et sont encore moins que jamais l’apanage d’une culture, d’une civilisation, d’une nationalité, d’une religion. Ils appartiennent à la face sombre de l’humain et, malheureusement, c’est cette face sombre qui risque aujourd’hui de prendre le pas sur la raison et de la soumettre. Au bénéfice de quoi ? De qui ? Il est intolérable de faire des manifestations contre la violence à Gaza des tribunes pour la haine, pour le rejet de l’autre et pour le racisme. Récupérer ces événements et l’actualité qui les motive, instrumentaliser le refus de la guerre, de la mort des enfants, des innocents et à travers eux de la justice et du droit, au profit d’intérêts partisans est également intolérable. Le respect dû à la mémoire des victimes de toutes les barbaries, de tous les pogroms, de tous les génocides, de toutes les déportations, de toutes les exterminations au nom de la supériorité de l’un sur l’autre, ne peut souffrir de tels amalgames. L’histoire ne sert-elle donc à rien, sinon qu’à être niée et revisitée par ceux qui ne s’en sentiraient pas les maîtres ? Pas plus que nous ne pouvons accepter que des factions extrémistes manipulent des populations civiles, leur détresse et leur foi religieuse pour les prendre en otage de leurs ambitions, nous ne pouvons accepter que pour justifier la disproportion d’une guerre, certains abritent leur indignité derrière le bouclier de la Shoah."

  Ces quelques mots d'une personne d'expérience et de terrain qui sont de bon sens et qui mettent en avant les vraies valeurs que, par l'attitude hypocrite de certains et le comportement volontairement violent d'extrémistes, la manifestation de Bruxelles de solidarité avec la Palestine, n'a pas réussi à faire.

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires