Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 21:44

 

 

Décidément, avec cette affaire du voile islamique, on n’en finira jamais !  Nous sommes arrivés, dans ce qui, en définitive, n’aurait dû être qu’une affaire subalterne, à un conflit majeur, un « choc des civilisations ».  Les protagonistes se trouvent de part et d’autre car, petit à petit, deux camps s’installent pour se préparer au choc : celui des islamistes qui veulent imposer leur modèle à tout le monde occidental et les rigoristes de la laïcité qui croient dur comme fer à la pérennité d’un système né au XIXe siècle et manifestement inadapté à la société actuelle.

 

Plus généralement, c’est le choc entre les tenants fort minoritaires, il faut le constater, du multiculturalisme et ceux d’un modèle de civilisation dominant qu’il soit musulman ou occidental. Ce clivage traverse aussi bien la communauté musulmane que la société européenne.

 

Que s’est-il passé ? L’Athénée d’Anvers qui était connue pour être un modèle de multiculturalité a dû, à cette rentrée scolaire, prendre un règlement interne d’interdiction du port du voile islamique dans l’établissement. La journaliste Martine Vandemeulebroucke rappelle dans « le Soir » du jeudi 10 septembre les tribulations de la directrice de l’Athénée Madame Karin Heremans, militante de l’interculturalité et ancienne vice-présidente du Spa (le Parti socialiste flamand) : « Karin Heremans s’est battue pour défendre le droit de porter le voile à l’école. Mais progressivement, l’école s’est retrouvée complètement isolée dans un paysage scolaire dominé par l’interdiction du voile.»

  Autrement dit, puisque l’Athénée d’Anvers autorisait le port du voile, les autres écoles de l’enseignement officiel de la Métropole décidèrent de l’interdire, comme cela on refilait la « patate chaude » à la seule Athénée. Elle est belle la solidarité laïque ! Certes, il y a eu la pression des parents et du fort courant islamophobe à Anvers, notamment par l’influence importante des extrémistes du Vlaams Belang, mais les confrères et consœurs de Madame Heremans ont fait preuve, il n’y a pas d’autre mot, d’une grande lâcheté qui n’a fait que dégrader la situation.

 
Le voile : ferment d'un conflit majeur ?

En effet, les choses étaient devenues impossibles pour la directrice de l’Athénée anversoise. Les islamistes entraînés par un imam ont exercé des pressions insupportables à son égard. La majorité des filles fréquentant l’école sont voilées. On empêche toute une série d’activités scolaires dont les excursions et les réunions de parents mixtes. Bref, on est dans le cycle de la provocation. Sans doute, le but des imams était d’extirper de l’Athénée d’Anvers de tous les élèves non musulmans. C’était intenable. Karin Heremans, à contrecœur,  a dû se résoudre à interdire le port du voile à l’intérieur de son établissement. Le jour de la rentrée, des manifestations ont eu lieu à l’entrée de l’école. Karin Heremans a été insultée et menacée publiquement par des islamistes. Des élèves ont introduit un recours au Conseil d’Etat.

 

Face au risque d’un arrêt favorable aux plaignantes, la Communauté flamande a décidé d’interdire le port du voile dans  toutes les écoles de son ressort.

 

Le résultat : l’ouverture d’une école islamique à Anvers. Le groupe d'action musulman « Vrije Keuze » (libre choix) a ouvert cette école en début de semaine. Les élèves proviennent des athénées d'Anvers et d'Hoboken où l'interdiction du port du voile est entrée en vigueur au début de l'année scolaire Comme matière philosophique, nous proposons uniquement l'islam, mais tout le monde est le bienvenu. Ce n'est pas une madrassa (école islamique). Mais non, on vous l’assure, ce ne sera pas une école islamique. Mais il y a un hic « Si quelqu'un veut suivre des cours de religion catholique chez nous, nous aurons toutefois du mal à trouver un enseignant pour cette matière », explique l'imam. (D’après La Libre Belgique du 12 septembre 2009). Ben tiens ! Certes, cette école est le fruit d'un projet ancien, mais son ouverture en ce moment est plus qu'opportune pour certains.

 

Beau bilan, Mesdames et Messieurs les matamores de la laïcité. Vous avez montré en plus une merveilleuse solidarité en laissant Madame Karin Heremans se débattre seule dans ses problèmes. Elle paye cher son ouverture d’esprit.

 

Le plus grave est qu’aucun directeur d’école n’osera désormais agir comme Madame Heremans. Les extrémistes des deux bords ont gagné une bataille importante.

 

Que va-t-il se passer ? Comme en France, les élèves musulmanes iront dans des écoles de l’enseignement confessionnel. C’est une sérieuse tuile pour l’enseignement officiel qui a échoué dans la politique menée courageusement par plusieurs responsables dont Madame Heremans tendant vers la multiculturalité. Plus tard, financée par les Emirats ou d’autres sources, des écoles musulmanes s’ouvriront un peu partout.

 

Grâce à la bêtise et à la lâcheté de certains milieux laïques, le communautarisme qu’ils prétendent combattre, va s’étendre au détriment de la paix civile et les premières victimes seront les musulmans et leurs filles qui ne demandent qu’à s’épanouir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires

Ahmed abdel 06/09/2015 15:48

Le voile n'a jamais été une obligation religieuse d'ailleurs il ne l'est pas au Maghreb c'est uniquement un signe politique de la domination islamistes utilisé par les extrémistes exploitants en ceci l'ignorance d'une majorité des musulmans de la réalité de l'islam