Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 22:18

 Thierry Willemarck

Thierry Willemarck, patron des patrons bruxellois, spécialste du dérapage

 

Il y a quelques semaines, le météorologiste de l’IRM (la météo belge) et présentateur à RTL-TVI, Luc Trullemans, dérape suite à des propos racistes. Après une partie de bras de fer médiatique, il est viré de RTL-TVI et subit une légère sanction à l’IRM. Il se rapproche du parti de son défenseur, Me Modrikamen, le parti « populaire » dont les idées sont proches de celles de l’extrême-droite. Le sémillant avocat ne cache d’ailleurs pas son admiration pour Marine Le Pen.

 

 

 

 Trullemans RTL

Luc Trullemans viré de RTL et faiblement sanctionné à l'IRM, ne regrette rien.

 

 

Il y a une dizaine de jours, l’animateur de cette même RTL-TVI et footballeur, Stéphane Pauwels, tient des propos scabreux à l’égard du chanteur métis "stromae" lors d'un match de l’équipe nationale belge. Il est suspendu.

 

 

Enfin, hier, le « patron des patrons » de la région bruxelloise, Thierry Willemarck, déclare qu’il faut supprimer les allocations familiales pour les parents d’enfants d’origine maghrébine qui font l’école buissonnière et qu’ils ont juste besoin « d’un coup de pied au cul ». Tollé général dans la presse et dans la classe politique bruxelloise. Le sénateur socialiste, grand spécialiste de la fiscalité, Ahmed Laaouej, met les points sur les « i » : « Si je comprends Thierry Willemarck, c’est parce que ces jeunes sont de culture différente, qu’ils sont dans un environnement différent, qu’ils ont besoin d’un coup de cul, et donc que les déficits dans les familles sont le propre des jeunes maghrébins ? C’est raciste ! ». Oui, c’est raciste. Il n’y a pas d’autre mot. Le ministre-président de la Région bruxelloise, Rudi Vervoort, socialiste lui aussi remet les montres à l’heure : « Plutôt que de stigmatiser les parents ou pire l’entièreté d’une communauté, le Président de BECI – l’association patronale de Bruxelles – se doit de proposer des mesures concrètes pour mener les jeunes à l’emploi, les motiver à trouver une voie professionnelle épanouissante, créatrice de richesse, de bien-être et de fierté. »

 

 

 

 

 

 ahmed-laaouej

Ahmed Laaouej a mis les points sur les "i". Espérons qu'il soit écouté.

 

 

Ne parlons pas de la France où une candidate du FN, une certaine Anne-Sophie Leclère, compare la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, une grande dame, à un singe ; où un ministre de l’Intérieur socialiste fait arrêter une jeune Rom dans le car d’un voyage scolaire, violant ainsi le sanctuaire de l’école, sanctuaire à la base des principes républicains ; où le même ministre de l’Intérieur socialiste fustige la communauté Rom au point d’être rappelé à l’ordre par la Commissaire européenne à la Justice.

 

 

 

 Christiane-Taubira

Christiane Taubira, une grande dame.

 

 

Des gens « connus »

 

Tous ces propos sont déplorables, mais font partie du quotidien, direz-vous. Non ! Ils sont inacceptables et il y a un élément nouveau inquiétant : ces propos et ces actes émanent non pas des habituels nervis fascistoïdes, mais de gens « connus ». Un ministre présidentiable, des personnages médiatiques connus, un dirigeant économique important, cela commence à faire beaucoup de monde. Cela prouve aussi que l’idéologie raciste se répand et pénètre dans tous les milieux.

 

Cela prouve qu’il sera très difficile de trouver des solutions sérieuses et démocratiques aux relations entre les « autochtones » et les communautés immigrées. Les dirigeants n’analysent plus, ils fustigent. Ils suivent le plus « gueulard » et n’osent même plus le contrer. Ils font également preuve de versatilité : rappelez-vous les torrents de larmes médiatisées versées après la tragédie de Lampedusa. Et puis, plus rien. Nul ne veut comprendre qu’il s’agit d’une question fondamentale, que l’Europe forteresse ne fonctionne pas, qu’il faudra une politique intelligente et humaniste pour tenter de résoudre ce problème majeur.

 

 

 manuel valls reference

Manuel Valls reste toujours en place en dépit de la lame de fond de la jeunesse lycéenne.

 

 

La lutte contre le racisme implique une nouvelle stratégie. Il ne suffit plus de fustiger. Valls est toujours en place, le FN ne perdra pas une seule voix après les dérapages de nombre de ses militants, les « personnalités » aux propos dits « imprudents » sont bien présentes.

 

Une autre politique, une autre manière de voir

 

 

 

lampedusa--1-.jpg

Après le battage médiatique, aucune leçon n'a été tirée de la tragédie de Lampedusa.

  

  

C’est à une autre politique de relations internationales qu’il faut s’atteler. L’Afrique ne doit plus être le continent à piller et qui sert à régler les comptes entre puissances. Le développement indispensable nécessitera des moyens considérables et une autre manière d’établir les relations avec les Africains. Il faut en finir avec le néocolonialisme, qu’il s’appelle « Franceafrique » (ou France à fric ?) ou qu’il prenne prétexte de « l’ingérence humanitaire ».

 

Cela s’appelle sans doute « révolution ».

 

Les pays européens ne peuvent plus laisser pour compte des milliers de gens d’origine maghrébine, africaine ou d’autres régions du monde. Une réelle politique sociale est indispensable dans le respect de la culture de l’Autre. La soi-disant « intégration » de ces populations n’implique pas le renoncement à leur mode de penser et de croire. La lutte contre l’islamisme intégriste n’implique pas la lutte contre l’Islam.

 

Il faudra apprendre à voir les choses autrement si on ne veut pas que les dérapages se transforment en catastrophe majeure. Tout cela s’appelle sans doute « révolution ». Nous y reviendrons.

 

 

Pierre Verhas

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires