Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 14:39

Il fallait s’y attendre. Suite à mon « papier » intitulé « I-n-a-l-i-é-n-a-b-l-e », je me suis fait traiter de tous les noms, notamment sur Facebook. Pour les uns, je suis un antisémite acharné défenseur de Dieudonné, pour d’autres, je suis un agent du « lobby sioniste » qui veut jusqu’à interdire les goïms de s’exprimer. Je n’aurais comme références que BHL – mon grand copain ! – Zemmour – que vient-il faire là dedans, celui-là ? – et bien entendu Finkielkraut…

 

Allez savoir !

 

Bon. Je récapitule.

 

Il existe en France un vieux fond antisémite qui s’est manifesté à plusieurs reprises depuis l’affaire Dreyfus – il y en a, encore aujourd’hui, qui pensent que le capitaine alsacien est coupable. Il se manifeste aujourd’hui à travers l’historien révisionniste Faurisson, des extrémistes de droite comme Alain Soral ou Bruno Gollnish, et aussi… Dieudonné qui – bien qu’il s’en défende – surfe sur l’antisémitisme dans ses sketches et se pose en une sorte de mauvais démiurge du « système ».

 

Le pouvoir représenté par Manuel Valls veut interdire à Dieudonné d’organiser des spectacles dans toute la France, parce qu’il distille la haine.

 

C’est là que cela ne va pas ! On ne peut accepter que le pouvoir empêche quelqu’un de s’exprimer. Si ces propos tombent sous le coup de la loi, il suffit de l’appliquer. Et M. M’Bala a été condamné à plusieurs reprises, mais ces jugements n’ont eu aucun effet. Pourquoi ? Personne ne répond à cette question. Une autre question : pourquoi les médias font-ils une telle publicité des prestations de Dieudonné, au point de diffuser ses propos les plus scabreux pris en caméra cachée ? Pourquoi, aussi, attacher tant d’importance à ce geste vulgaire appelé la quenelle ?

 

Si les défenseurs des droits fondamentaux et de l’égalité entre les peuples sont incapables d’imposer leur philosophie, ce qui, dès lors, rendrait inopérante la diffusion d’idées nauséabondes sous quelque forme que ce soit, comme l’humour, alors, les choses vont très mal !

 

Et si, pour ce faire, on laisse le pouvoir porter atteinte à un droit fondamental, la liberté d’expression, alors on va à la dérive. C’est tout ce que j’ai écrit. Et je persiste et je signe !

 

La liberté d’expression est un droit inaliénable. Et si l’expression d’idées tombe sous le coup de la loi, c’est au pouvoir judiciaire à l’appliquer. À partir du moment où le pouvoir limite cette liberté, c’est la porte ouverte vers l’aventure la plus dramatique. Et cela peut aboutir à Unter den Linden en 1933.

 

Là aussi, un interlocuteur sur Facebook m’a accusé de faire du relativisme et de tenir des propos odieux « sur le nuit de crystal » (sic). L’autodafé des livres des plus grands auteurs allemands ne doit pas – me semble-t-il – être confondu avec cette nuit du 9 au 10 novembre 1938 qui déclencha la persécution des Juifs en Allemagne et que je n’ai même pas évoquée.

 

Cette passion déchaînée est dangereuse, car elle attise les haines et aussi détourne des questions fondamentales comme la pauvreté, le chômage, le déclin industriel qui sont aussi le limon des idéologies d’exclusion.

 

Et par ses excès, un Dieudonné est bien utile au « système » qu’il condamne avec tant de virulence.

 

Dans ce piège là, je refuse de tomber. Il y a assez à faire dans d’autres domaines essentiels, ceux-là en nous préservant bien des tentatives totalitaires des pouvoirs en place.

 

Bonne année à toutes et à tous !

 

Pierre Verhas

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires

Varlin 01/01/2014 16:57

Je suis largement en accord avec vous concernant la dangerosité des mesures visant à censurer telle ou telle expression. Pour autant, en ce qui concerne le personnage de Dieudonné, j'ai du mal à
comprendre la distinction que certains font entre le showman Dieudonné, qui serait un simple humoriste utilisant la provocation (Soral, Faurisson et tous les infréquentables de la terre seraient
simplement les outils de sa démonstration) et son public, qui serait composé pour une part de crétins qui n’ont rien compris et qui n’ont tellement rien compris qu’ils s’en vont faire des quenelles
à Auschwitz ou devant les synagogues. De qui se moque-t-on ? Faut vraiment avoir de la merde dans les yeux pour ne pas voir que Dieudonné est passé de l’autre côté.
Si Dieudonné est un politique, comme d’aucuns l’affirment et comme lui-même en a la prétention, le résultat de sa politique, c’est qu’il renforce les Soral, les Le Pen, les Ayoub et autres bas du
front. Et pour moi, c’est la seule chose qui compte, bien davantage que de savoir si au fond de son âme Dieudonné est vraiment antisémite ou non. À aucun moment il ne recadre ceux qui font des
quenelles dans un sens antisémite en leur disant « oh, les gars, vous n’avez rien compris, la quenelle ce n’est pas ça ». Au contraire, il surfe sur l’ambiguïté, quitte à ce que ça renforce le camp
des rouge-brun.

Quant à son combat antisioniste et pro-palestinien, là encore, faut pas se foutre de la gueule du monde. Dieudonné n’est pas aux côtés des organisations de terrain, celles qui ont l’oreille des
premiers concernés et qui organisent, par exemple, des actions comme le BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions). Il se sert de ce combat pour entretenir la confusion en s’abritant derrière
l’antisionisme.

Ceci dit, ça ne donne pas raison à ces malfaisants du CRIF ou de la LICRA qui voient des antisémites chez tous ceux qui dénoncent la politique criminelle d’Israël. Et en aucun cas, les débilités
dieudonesques ne sauraient justifier les manœuvres de diversion des pseudos socialistes, Valls en tête, qui voudraient instituer une censure imbécile. Cette censure, si elle était mise en œuvre,
aurait deux conséquences :
1) elle ne pourrait que renforcer Dieudonné et ses idées malsaines
2) cela créerait un précédent fâcheux qui servira demain à interdire une contestation progressiste à ce pouvoir. Ce n'est pas pour rien que des organismes comme le CRIF, ambassade bis de l'état
d'Israël, ou des "intellectuels" médiatiques comme BHL entretiennent la confusion en essayant de faire passer tous les soutiens aux Palestiniens pour des antisémites qui ne rêvent qu'à la
destruction d'Israël.

Guy Postiaux 31/12/2013 15:32

Tout à fait d'accord avec Pierre Verhas. Pas d'entrave à la liberté d'expression! Même au blapshème. Si Dieudonné doit se taire demain, un jour nous pourrions tous devoir nous taire...