Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 20:55

 

L'une des étoiles les plus brillantes de la constellation du Cocher vient de révéler aux astronomes le secret de ses baisses de luminosité, aussi longues qu'irrégulières. En cause, un disque de poussières qui orbite autour de l'étoile.

Depuis 1821, les astronomes étudient l'étrange comportement de l'étoile Epsilon, une super-géante rouge située dans la constellation du Cocher, à deux mille années-lumière de nous. Cette étoile, 150 fois plus grosse que le Soleil, a une magnitude 3 qui la rend parfaitement visible à l'œil nu. Etrangement, tous les 27 ans, son éclat faiblit d'une magnitude pendant presque deux ans.

Les scientifiques soupçonnaient donc un objet gigantesque (une dizaine d'unités astronomiques) de s'interposer entre Epsilon et nous. Avec une petite particularité en prime : on observe une légère remontée d'éclat au maximum de l'éclipse !

 

Notez que vous pouvez observer le phénomène avec des jumelles en notant régulièrement les variations d'éclat de cette étoile. Pour la trouver, prenez une bonne carte du ciel.

 

Des éclipses suivies avec attention

  

C'est la huitième fois qu'on étudie le phénomène depuis sa découverte ; l'éclipse actuellement en cours a commencé en août 2009 et s'achèvera en mars 2011. A cette occasion les astronomes ont utilisé deux instruments très performants pour étudier l'origine des variations de lumières d'Epsilon du Cocher, Spitzer et Chara.

Le satellite infrarouge Spitzer a permis de confirmer qu'il s'agit bien d'un nuage de poussières. Une observation qui rappelle celle menée il y a deux ans en direction d'Epsilon Eridani, où Spitzer avait découvert deux ceintures d'astéroïdes.

Cette vue d'artiste montre à quoi doit ressembler le disque de poussières occultant Epsilon du Cocher. Crédit Nasa/JPL/Caltech

La forme du nuage de poussières qui éclipse Epsilon du Cocher a été déterminée à l'aide de l'interféromètre Chara (pour Center for High Angular Resolution Astronomy), dont le réseau de six télescopes est installé en Californie, à l'observatoire du mont Wilson. Un observatoire rendu célèbre dans les années 1920 quand l'astronome Edwin Hubble y découvrit l'expansion de l'Univers.

 

Que cache le disque de poussières ?

 

Grâce à Chara, on sait maintenant que le disque de poussières qui éclipse Epsilon du Cocher a un diamètre d'environ 1,5 milliard de kilomètres, et que nous le voyons presque par la tranche. Au centre de ce disque se trouve une étoile qui fait le tour d'Epsilon du Cocher en 27 ans. Les variations d'éclat d'Epsilon pendant les éclipses sont sans doute provoquées par des irrégularités de densité des poussières au sein du disque.

Pour certains chercheurs, il n'y aurait pas une mais deux étoiles au centre du disques de poussières qui orbite autour d'Epsilon du Cocher. Une manière élégante d'expliquer la remontée d'éclat au maximum de l'éclipse. Crédit Hopkins Phoenix Observatory

Cette inhomogénéité explique pourtant mal la remontée d'éclat au maximum de l'éclipse, à moins que, comme ne le suggèrent certains chercheurs, ce ne soit pas une mais deux étoiles qui logent au centre du nuage !

Professionnels et variabilistes amateurs (ce sont des observateurs d'étoiles variables) vont continuer jusqu'au printemps 2011 à mesurer les variations d'éclat d'Epsilon du Cocher, une étoile que chacun peut admirer à l'œil nu à proximité de la brillante Capella en s'aidant d'une carte du ciel.

En attendant sa prochaine explosion en supernova, l'étoile Epsilon du Cocher continue d'intriguer les chercheurs avec ses étranges éclipses. Crédit DSS/STScl
En attendant sa prochaine explosion en supernova, l'étoile Epsilon du Cocher continue d'intriguer les chercheurs avec ses étranges éclipses. Crédit DSS/STScl

Cordialement
Jean
===========================================================
Cercle Astronomique de Bruxelles (CAB) http://www.astro-cab.be/
Occultations of stars by the Moon (Apex) http://www.astrosurf.com/apex-occult
European Asteroïdal Occultation Network (EAON) http://www.astrosurf.com/eaon/
Popular Astronomy http://home.versateladsl.be/apexoccult/
Jean Schwaenen apexoccult@base.be
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je n'ai pas peur de la mort, j'ai trop aimé les étoiles pour avoir peur de la nuit.

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires