Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 21:47

 

C’est le Wall Street Journal dans son édition du 3 juillet qui ouvre ce débat essentiel : depuis la flottille humanitaire pour Gaza, violemment attaquée et détournée par l’armée israélienne, faisant neuf victimes, la stratégie des résistances palestiniennes prend une toute autre orientation. De la violence des bombes et des roquettes, elle place à la résistance non violente : désobéissance civile, boycott des produits israéliens, etc. S’inspirant de Gandhi et du mouvement pour les droits civiques aux Etats-Unis, aussi bien le Hezbollah que le Hamas semblent vouloir changer leur mode de résistance à l’égard d’Israël.

 

« La flottille a fait plus pour Gaza que 10.000 roquettes ! » « Quand nous utilisons la violence, nous aidons Israël à gagner le soutien international » déclare Aziz Dweik, juriste membre du Hamas, au Wall Street Journal. De son côté, rapporte le quotidien financier new yorkais, le Hezbollah souhaite lui aussi changer de tactique et s’orienter vers les actions non violentes. Certes, pour les deux mouvements islamiques, ce n’est pas officiel, mais on sent un évident changement d’attitude.

 

flottille_palestine07.jpg

La flottille a fait plus pour Gaza que 10.000 roquettes !

 

Même du côté israélien, on constate un changement dans la stratégie des deux mouvements. Un membre du ministère des Affaires étrangères d’Israël constate qu’il y a un changement dans la conception stratégique du Hamas et des « autres mouvements de résistance ». Depuis l’affaire de la flottille, il n’y a plus d’infiltration de groupes se livrant à des attaques et à des destructions mais qu’ils obtiendraient l’isolement militaire d’Israël par des actions non violentes. Néanmoins, le porte parole du gouvernement de Jérusalem, Mark Regev,  estime que « les gens qui provoquent des violences usent des protestations pacifiques comme couverture ».

 

Les partisans de la résistance non-violente furent au départ la risée du Hamas. Ils comparaient la méthode non violente à une lutte de femmes ! Cela changea en 2008 après que le premier bateau d’aide humanitaire ait pu rompre le blocus israélien sur Gaza.  Actuellement, le Hamas organise lui-même des marches de protestations pacifiques à la frontière de Gaza et d’Israël.

 

manifistation-rabat-palestine-gaza.jpg

Des manifestations non violentes sont bien plus

efficaces.

 

Le Wall Street Journal conclut que le Hamas cherche à sortir de son isolement international en adoptant une stratégie de la non violence, afin qu’il puisse être reconnu internationalement comme le représentant officiel du peuple Palestinien et aussi de traduire les dirigeants israéliens devant la Cour pénale internationale ou dans les pays d’Europe, dont la Belgique, qui ont adopté une loi de compétences universelles.

 

Boycott-Israel-2.jpg

 

Un boycott des produits des colonies israéliennes

assez efficace

 

On peut d’ailleurs constater que le boycott des produits israéliens fabriqués dans les colonies est assez efficace en Cisjordanie avec le soutien de l’Autorité palestinienne. Donc, sur ce plan là, les deux « frères » ennemis palestiniens, le Hamas et le Fatah,  son d’accord. Les militants du boycott, en général jeunes, disent ouvertement que la violence utilisée par leurs aînés n’a servi à rien et que la résistance pacifique caractérisera leur génération tant qu’il n’y aura pas une paix juste entre les deux parties. « C’est nous qui négocierons dans le cadre du processus de paix ! » disent-ils avec fierté.

 

Deux questions se posent : pourquoi un tel changement et pourquoi est-ce le Wall Street Journal qui le rapporte ?

 

On peut émettre plusieurs hypothèses. Nous retiendrons celle-ci. L’Iran cherche aussi à sortir de son isolement et veut éviter une guerre ouverte avec les Etats-Unis et Israël. La menace est réelle puisque l’on sait qu’une puissante flotte de guerre US est en route vers le Golfe Persique. Aussi, en plus de fortes pressions du peuple en Palestine, le gouvernement d’Ahmadinejad  « encourage » ses alliés palestiniens à changer fondamentalement de stratégie. Enfin, et cela expliquerait ces révélations du Wall Street Journal, des milieux d’affaires américains encourageraient le président Obama à adopter une attitude modérée à l’égard de l’Iran et à faire pression pour un assouplissement de l’attitude du gouvernement israélien.

 

ahmadinejad.jpg

Ahmadinejad veut à tout prix éviter une attaque conjointe

US - Israël sur l'Iran.

 

Si les choses tournent ainsi, c’est une excellente nouvelle. Et cela veut dire que la génération montante veut vivre autrement. Des deux côtés, elle le mérite.

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires