Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 09:28

C'est une étrange figure que dessine le Soleil dans le ciel au cours d'une année, l'analemme. Seuls quelques photographes chevronnés et patients sont parvenus à immortaliser ce phénomène.

Vous avez déjà remarqué que le Soleil n'était pas à la même place dans le ciel tout au long de l'année. On ne parle pas bien entendu de son déplacement apparent d'est en ouest en raison de la rotation de notre planète sur elle-même. L'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre ajouté à son déplacement annuel fait varier la déclinaison du Soleil, sa hauteur dans le ciel. Notre étoile est au plus haut au solstice d'été et au plus bas à celui d'hiver. La position médiane se produit aux équinoxes, lorsque le Soleil passe à la verticale de l'équateur terrestre. Cela se traduit par un trajet différent du Soleil dans le ciel au cours d'une année.

Un autre phénomène plus délicat à percevoir s'ajoute : en raison de l'excentricité de l'orbite terrestre, le déplacement apparent du Soleil ne se fait pas toujours à la même vitesse. Pour ne pas passer notre temps à corriger l'heure sur nos montres en fonction de ces apparents ralentissements et accélérations, nous utilisons une heure solaire moyenne. Il existe une seule méthode pour visualiser toutes ces variations de vitesse et de trajectoire apparentes du Soleil, photographier notre étoile à la même heure pendant une année. La figure obtenue s'appelle l'analemme et a la forme d'un chiffre 8 allongé. Un défi que peu de photographes sont parvenus à relever.

 

 analemme01.jpg

 

 

Analemme au-dessus de l'un des temples du sanctuaire de Delphes. © Anthony Ayiomamitis

 
Images rares

Dans la liste des phénomènes difficilement photographiables, on connait le fameux rayon vert, observable parfois très brièvement quand le Soleil se couche. Photographier l'analemme est une toute autre affaire. La première image de ce genre a été réalisée en 1978 et 1979. Il aura fallu 2 années à l'astrophotographe Dennis di Cicco pour obtenir 44 vues du Soleil sur la même image. À cette époque point d'appareil photo numérique ni de logiciel pour assembler les images. On devait superposer les vues sur le même morceau de négatif, c'est-à-dire réarmer l'appareil à chaque fois sans faire avancer le film !

La technologie aidant, les photographes actuels peuvent additionner différentes images plus facilement pour obtenir un cliché unique. Mais l'opération reste tout de même très complexe. Imaginez qu'il vous faudra faire une photo du Soleil exactement à la même heure et au même endroit en moyenne tous les 8 jours pendant un an. Prévoyez beaucoup de disponibilité et surtout une météo très clémente. Ceci explique que les rares images d'analemme obtenues depuis 35 ans aient presque toutes nécessité de photographier notre étoile pendant deux années : si vous connaissez une longue période de météo épouvantable, vous devrez attendre l'année suivante aux mêmes dates pour faire vos clichés !

Vous allez maintenant pouvoir regarder les images d'analemme avec tout le respect qui s'impose à leurs réalisateurs. Pendant un an (ou deux) ils réalisent très régulièrement leur image du Soleil avec un filtre, puis ils superposent l'ensemble à une image (sans filtre) du paysage qui a servi de cadre aux prises de vues. Le résultat est aussi difficile à obtenir que spectaculaire, comme le montre cette image de Tamas Ladanyi réalisée en Hongrie. D'autres montages de ce type sont visibles sur le site Internet du projet Twan (The World At Night).

 

analemme02.jpg

 

L'analemme de Tamas Ladanyi, un des photographes du projet Twan. © Tamas Ladanyi

  

Cordialement

Jean
========================================================================
Cercle Astronomique de Bruxelles (CAB) http://www.astro-cab.be/
Occultations of stars by the Moon (Apex)
http://www.astrosurf.com/apex-occult/
Popular Astronomy http://home.base.be/apexoccult/
Jean Schwaenen apexoccult@base..be
------------------------------------------------------------------------------------------------------
J'ai trop aimé les étoiles pour avoir peur de la nuit
I too much liked stars to be afraid of the night

________________________________________________________________________

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires