Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 16:57

L’issue tragique de l’assaut du RAID contre Mohammed Merah donne le sentiment d’un effroyable gâchis. Les soldats, les enfants, le rabbin assassinés et ensuite un assaut de plus de trente heures pour finir par tuer Merah, constituent l’échec sanglant d’un pouvoir et d’une pensée inaptes à répondre aux défis majeurs de notre époque. Pire, ce pouvoir, cette idéologie sont sans doute les premiers responsables de ce bain de sang.

 

 Toulouse_RAID.jpg

Les hommes du RAID après leur mission : ce ne sont pas eux qu'il faut blâmer comme l'a dit Mélenchon. Ils risquent leur peau et on déplore trois blessés. Le vrai responsable, c'est le pouvoir. Eva Joly rappelle qu'en vertu du Code pénal, c'était à un juge d'instruction et non au ministre de l'Intérieur de donner les directives. Cela n'est pas un hasard !

 

Mais, par les miracles de la « communication », l’échec est transformé en succès. On croirait lire un ersatz de la novlangue orwellienne : « La défaite, c’est la victoire » ! Le « petit » a eu un coup de génie : il a suspendu la campagne électorale en « mémoire » aux victimes. Dans Mediapart et Marianne, l’écrivain Christian Salmon donne cette analyse : 

 

« On vient de vivre plusieurs jours de psychodrame national, orchestrés par le président des effrois successifs, l'ordonnateur de la grand-peur nationale. On le sent bien désormais. Ce n’est pas la campagne seulement qui a été suspendue par les principaux candidats, c’est le sens, la capacité à débattre et à symboliser. Le storytelling de la peur se donne à lire pour ce qu'il est : un déni de démocratie. J’en veux pour preuve la débauche de récits médiatiques qui n’ont d’autre but de plonger le pays dans un « Etat de Peur Totale». De sidération. »

 

 

Toulouse_Mohamed_merah.jpg 

Mohammed Merah : un jeune paumé de banlieue transformé en assassin par ceux qui mènent un combat dont il a été un simple pion.

 

 

Il y a donc une gradation dans la stratégie « sarkozienne » : on suspend la campagne, puis on empêche carrément le débat avec l’aide des médias qui nous ont turlupinés pendant 48 heures. La peur latente a été amplifiée. On se sert désormais du cerveau reptilien pour neutraliser le cortex.

 

 Toulouse_Sarkozy.jpg

Nicolas Sarkozy profite de cette tragédie pour prendre des mesures liberticides dont l'objectif n'a rien à voir avec l'éradication du phénomène terroriste.

 

Enfin, vient le coup de grâce dans l’intervention du président – candidat après le succès-échec de l’assaut du RAID contre Merah. Il annonce :

 

« Désormais, toute personne qui consultera de manière habituelle des sites internet qui font l'apologie du terrorisme ou qui appelle à la haine et à la violence sera punie pénalement. Toute personne se rendant à l'étranger pour y suivre des travaux d'endoctrinement à des idéologies conduisant au terrorisme sera punie pénalement. La propagation et l'apologie d'idéologies extrémistes seront réprimées par un délit figurant dans le code pénal avec les moyens qui sont déjà ceux de la lutte antiterroriste. »

 

Ainsi, on tire profit de cette tension exacerbée pour engranger des mesures liberticides. Regardons ce texte de plus près.

 

Qu’entend-on par « sites internet faisant l’apologie du terrorisme » ? Qui déterminera cela et sur quels critères ? De même, que signifie « appel à la haine et à la violence » ? Va-t-on vers une interprétation extensive, comme les appels à la grève, par exemple ?

 

« Toute personne se rendant à l’étranger pour y suivre des travaux d’endoctrinement… ». Cela veut-il dire que participer à un congrès ou à un colloque où des idées radicales sont émises entre dans le champ d’application de cette disposition ? Même question pour « la propagation et l’apologie d’idéologies extrémistes ». Que désigne le qualificatif « extrémistes » ? Ce qui ne rentre pas dans la pensée unique dominante ? Tiens, au passage, Sarkozy a-t-il l’intention de réprimer les mouvements d’extrême-droite ? On peut toujours rêver !

 

En tout cas – et c’est intéressant – on vient d’assister en direct à la mise en œuvre d’un processus liberticide suite à une tragédie qui nécessite bien d’autres mesures. Ce processus sera inefficace pour mettre fin à cette violence, mais il entretient la stratégie de la tension et renforce un pouvoir de plus en plus illégitime. C’est bien là l’objectif.

 

 

Pierre Verhas

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires

Bernard Gensane 24/03/2012 21:10

Salut Pierre,
Ton article sur la défaite de Hollande a eu 498 visites à ce jour. Mais comment fais-tu ?