Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 18:08

François Lenglet est le journaliste économiste de référence à France 2. Ultralibéral bon teint, ses interventions ne passent pas inaperçues, elles agacent et déclenchent la polémique. En plus, elles sont souvent erronées !

 

Ce fils d’un industriel dans le secteur de la chimie en Ile de France s’est plutôt orienté vers les lettres, puisqu’il a une maîtrise en lettres et une autre en philosophie. Après avoir bourlingué en Asie comme prof de français à Shanghai, puis comme correspondant de l’Express où il fit ses premières armes de journaliste. Revenu en France, il s’orienta vers le journalisme économique, d’abord à Science et Vie Economie, puis à l’Expansion dont il devint le directeur adjoint. Il passe ensuite comme directeur de la rédaction à Enjeux Les Echos, le supplément mensuel du quotidien Les Echos. Nouveau changement : Lenglet devient rédacteur en chef à La Tribune, puis il est nommé directeur de la rédaction. Ce n’est pas fini : il devient directeur de rédaction de BFM Business et éditorialiste économique à BFM TV et aussi à RMC. Il n’y a pas que chez les politiciens qu’on cumule les fonctions ! N’oublions pas, en plus, que notre bon Lenglet devient éditorialiste au Point. Et enfin, il passe à France 2 – il abandonne BFM TV- où il est nommé directeur du service France.

 

 

 francois_lenglet.jpg

François Lenglet "l'expert" économique très néolibéral à France 2

 

 

Lenglet, au physique austère, costume cravate bien taillé, boule à zéro est le prototype même de l’intello néolibéral avec cette arrogance typique de ceux qui prétendent détenir LA vérité.

 

Et quelle vérité !

 

Lors du JT de France 2 du 18 février dernier, Pujadas interroge François Lenglet sur le projet de fiscalisation des allocations familiales. Sa réponse est cinglante : « Il est temps que l’on sorte du dogme de l’universalité de la sécurité sociale ! ».

 

Le « dogme », Monsieur Lenglet, est en réalité un principe ! En effet, la sécurité sociale financée par les revenus du travail et par l’Etat redistribue les allocations, comme dans un système d’assurances, uniquement lorsque l’événement couvert (maladie, prise de pension, chômage) est réalisé. Cela en ne tenant compte que des cotisations versées et sans enquête sur les ressources. Lenglet veut changer ce principe : le risque n’est couvert que si les ressources de l’assuré sont insuffisantes.

 

Autrement dit, l’on passe d’un système de répartition à un système d’assistance. Ou encore, d’une société basée sur la solidarité à une société de dépendance.

 

Par ces propos, Lenglet a jeté le masque ! Le principe de base devient un dogme. En souhaitant éradiquer ce « dogme » de l’universalité de la sécurité sociale, c’est à une véritable contre-révolution que le journaliste de France 2 fait appel. Il se comporte ainsi en bon petit plouc de l’offensive ultralibérale contre les droits sociaux élémentaires. Et en plus, il s’attaque aux fondements de notre société de démocratie sociale en tuant tout mécanisme de solidarité. Soldat François Lenglet ! Vous êtes cité à l’ordre du mérite capitaliste !

 

A l’ordre du mérite avec palmes, bien sûr.Pour s’en convaincre, lisons ces quelques perles du grand expert de la chaîne publique :

 

« Il y a quarante ans, le seuil de pauvreté se situait aux alentours de 470 euros, alors qu’il est aujourd’hui de 960 euros – en euros constants, bien sûr. Malgré leurs difficultés bien réelles, en termes de confort et de niveau de vie, les pauvres d’aujourd’hui sont sensiblement plus riches que les pauvres des années 1970. (Le causeur.fr) » Notre bon Lenglet n’a sans doute jamais entendu parler de l’inflation… car ces deux chiffres sont exprimés en euro nominal et non en euro constant, comme il le prétend.  Ah ! Les pauvres plus riches et les riches plus pauvres ! François serait-il devenu un gauchiste au couteau entre les dents ?

 

Une autre : « Quiconque prétendrait diriger ce pays sans tenir compte de cette aspiration égalitaire, aussi ambiguë et trouble puisse-t-elle être, perdrait la partie. Cela dit, il est vrai que cela engendre une véritable difficulté car la France veut à la fois la liberté et l’égalité. Or, en matière économique, ce sont deux aspirations parfaitement contradictoires ! À vouloir les deux, on est sûr d’aller dans le mur ! (le causeur.fr) » Au fond, Lenglet veut la liberté du possédant sans l’égalité…

 

Et la dernière pour la route : « Les Etats-Unis ne font jamais  marcher la planche à billets (janvier  2012 – Des paroles et des actes, face à Marine Le Pen) » Même Alan Greenspan a bondi ! « Fillette, fillette, ce que tu te goures ».

 

 

 

 Alan_Greenspan.jpg

Les propos de Lenglet auraient fait bondir Alan Greenspan, l'ancien patron de la Fed !

 

 

C’est au CSA à régler cette question : veut-on à la chaîne publique française des journalistes qui font leur métier ou des évangélistes de de l’ultralibéralisme ?

 

 

Pierre Verhas

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires