Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 15:24

Le météorologiste – prévisionniste belge, Luc Trullemans, est depuis quelques semaines la coqueluche du microcosme politico-médiatique en Belgique.

 

Trullemans est sans conteste un excellent prévisionniste. Il débuta sa carrière à l’Institut royal météorologique (IRM) belge. Il doit sa notoriété au routage météorologique qu’il a établi pour l’aérostier américain Steve Fossett qui fut le premier à effectuer le tour du monde en ballon. Luc Trullemans a aussi routé le premier vol international de l’avion à énergie solaire, Solar Impulse.

 

 

 

 Trullemans_RTL.jpg

Luc Trullemans, prévisionniste de talent et ex- M. Météo de RTL-TVI

 

 

 

Sa réputation a intéressé la chaîne médiatique privée belge, membre du groupe CLT, RTL-TVI/Bel RTL qui l’a engagé pour présenter la météo tout en poursuivant son travail à mi-temps à l’IRM. Cette médiatisation, manifestement, lui est montée à la tête et ses collègues s’en sont d’ailleurs plaints en privé. Il se sentait désormais intouchable !

 

Fort présent sur le réseau social Facebook, Trullemans l’inondait d’images de toutes sortes sur la météo. S’il était resté très prudent sur la controverse relative au réchauffement climatique, il l’était devenu de moins en moins en diffusant de plus en plus souvent des propos populistes et à la limite de la xénophobie.

 

 

 Delusinne.jpg

Philippe Delusinne, administrateur de RTL-TVI : les annonceurs publicitaires n'accepteraient pas être associés à des propos islamophobes. C'est une évolution, incontestablement !

 

 

Il a franchi le pont trop loin le 26 avril 2013 où, sur un post facebook, il fustige les Musulmans en concluant par une menace : « Intégrez-vous ou dégagez ! ». Il accompagne en outre ce post d’images et de caricatures à caractères islamophobe et anti-arabe. Aussitôt, l’administrateur-délégué de RTL-TVI, Philippe Delusinne, licencie le « Monsieur Météo » le 29 avril 2013. Dès lors, l’affaire prend une toute autre tournure.

 

Trullemans menteur et provocateur

 

En premier lieu, on s’aperçoit très vite que Trullemans a menti : il avait affirmé, pour se justifier, qu’il avait tenu ces propos sous le coup de la colère et de l’émotion, suite à une agression. En réalité, il s’agissait d’une bagarre entre un automobiliste maghrébin et Trullemans qui s’est déroulée sur l’autoroute reliant l’aéroport à Bruxelles. Le météorologiste reconnaît lui-même qu’il l’avait « fait ch… pendant cent mètres ! ». On observera au passage son excellent usage de la langue française…

 

En outre, au lieu de calmer le jeu, Trullemans en rajoute dans les médias et sur Facebook. Là, cela irrite son second employeur, le patron du Ministère de la Politique scientifique, Philippe Metten, qui chapeaute l’IRM. Il convoque le directeur de l’IRM et exige qu’une sanction soit prise à l’égard de Luc Trullemans. Comme l’administration est lente, on ignore, pour l’instant, de quelle nature sera ladite sanction.

 

 

 modrikamen.jpg

Maître Michael Modrikamen avocat sulfureux et chef du Parti populiste "Parti populaire" (un seul siège occupé par un député qu'il a exclu de son parti...) va certainement profiter de "l'affaire" Trullemans pour relancer son parti en attisant le feu.

 

 

Enfin, Trullemans conteste son licenciement de RTL-TVI et prend comme avocat Michaël Modrikamen, le défenseur des petits actionnaires de Fortis, mais aussi le président du Parti populaire, formation proche de l’extrême-droite et qui ne cache pas son admiration pour Marine Le Pen. Mais notre prévisionniste exclu prétend ignorer que son nouveau défenseur fait de la politique ! Il l’aurait choisi par hasard ! Ben, voyons !

 

Luc Trullemans se transforme en Frigide Barjot.

 

Enfin, le beau Luc qui ne doute de rien, sans doute inspiré par la brillante animatrice de manifs’, Frigide Barjot, s’est décidé à appeler à manifester pour la « liberté d’expression », le 25 mai prochain à Bruxelles. Au passage, il a affirmé, la bouche en cœur, qu’il ne fait pas lui non plus de politique…

 

 

 manif_trullemans.jpg

Une manif d'une vingtaine de manifestants membres du groupuscule fasciste "Nation" - beaucoup sont courageusement masqués - a eu lieu devant le siège de RTL-TVI pour la réintégration de Luc Trullemans, au nom de la liberté d'expression. Le météorologiste n'a pas désavoué cet encombrant copinage... (photo 7 sur 7)

 

 

Cette affaire rocambolesque n’arrive pas à s’éteindre. Au-delà du pâle personnage de Trullemans, elle est révélatrice d’un climat malsain. La communauté musulmane en Belgique et particulièrement à Bruxelles fait l’objet d’une profonde méfiance de la part du reste de la population. Il est incontestable que cette communauté est tiraillée par diverses tendances.

 

Nous avons déjà montré, en racontant ici l’histoire de Rachid ( http://uranopole.over-blog.com/article-rachid-110867284.html) combien il est difficile à des jeunes Musulmans de s’intégrer dans notre société : ils sont rejetés par les Belges qui s’en méfient et ils sont haïs par leurs jeunes congénères qui les considèrent comme des traîtres. Aucun effort sérieux n’a été consenti pour leur intégration. L’éternelle excuse du manque de moyens financiers ne tient pas. Il n’y a jamais eu une réelle volonté politique de trouver une solution à la cohabitation. Les moyens de base manquent cruellement. Il n’y a pas de système scolaire digne de ce nom, en dépit des fameuses ZEP (zones d’éducation prioritaire), de services sociaux efficaces – c’est le secteur associatif qui assure tant bien que mal ces missions – d’équipements collectifs dignes de ce nom ; les quartiers ghettos sont laissés à l’abandon, les « marchands de sommeil », les trafiquants de toutes sortes y pullulent, etc. Tout cela est une véritable poudrière qui peut exploser d’un jour à l’autre. On a d’ailleurs vite oublié les émeutes de Forest et de Cureghem qui ont eu lieu il y a quelques années. Mais l’appareil répressif est là, s’il est inefficace à prévenir des débordements qui pourraient très mal tourner, il est prêt à se mettre en marche, à la moindre alerte « terroriste ».

 

La répression n’est pas la solution.

 

Croit-on que la répression, la traque des islamistes, l’encadrement policier vont résoudre le problème ? Au contraire, cela ne fait qu’attiser les tensions. On a trop tendance à confondre l’ensemble des communautés musulmanes avec des groupuscules terroristes.

 

Cependant, il existe un danger visible. C’est la propagande radicale musulmane qui se répand par les chaînes satellitaires arabes comme Al Jazeera complaisamment financée par l’Emirat du Qatar, et par des imams venus d’on ne sait où, qui attisent le feu dans les mosquées. En dehors d’actions ponctuelles, on ne fait rien de sérieux.

 

 

 Al_Jazeera.jpg

Studio de la TV satellitaire Al Jazeera au Qatar.

 

 

On refuse un dialogue digne de ce nom. Un exemple : il est absurde de refuser de débattre avec un homme comme Tariq Ramadan qui a incontestablement une influence considérable sur l’ensemble des Musulmans en Europe. Est-il ou non un Frère musulman ? Peu importe. Si on veut un débat efficace et pouvant aboutir à un résultat, il faut le faire avec un interlocuteur influent et ne pas lancer d’exclusives à son égard.

 

 

 tariqramadan.jpg

Il est absurde de refuser le débat avec Tariq Ramadan.

 

 

Ne rien éluder.

 

Ce débat ne doit rien éluder. Toutes les questions – surtout celles qui fâchent – doivent être abordées. Sinon, une vie commune entre communautés d’origines diverses sera impossible. C’est aussi une raison pour laquelle il ne faut pas céder aux idées brutales et imbéciles de personnages comme Trullemans et Modrikamen.

 

Si nous avons écrit « vie commune », c’est volontairement pour ne pas user du mot « intégration ». On peut se poser la question : l’intégration est-elle obligatoire pour une cohabitation harmonieuse ? Faut-il renoncer « pour s’intégrer » à sa culture originelle ? Là aussi, ce serait une grave erreur et aussi une source de conflits. Les cultures peuvent vivre ensemble et s’imprégner les unes des autres. Cela a toujours été ainsi et c’est un des moteurs du progrès de l’humanité, contrairement à ce que pensent des esprits animés par l’exclusion comme un certain ex-prévisionniste.

 

Sans oublier bien sûr la question sociale qui est vitale pour tous.

 

 

Pierre Verhas

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires

Daniel Evraerd 16/05/2013 21:17

Pierres tu sais que je t'aime bien, mais j'aimerai que l'immigration légale ou illégale respecte nos valeurs de LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE sans vouloir nous imposer les leurs quelles qu'elles
soient
Qu'on appelle ça intégration ou respect du Pays qui acceuille.

pierre verhas 16/05/2013 23:37



Daniel, pardonne-moi, mais ce n'est pas le sujet. L'affaire Trullemans concerne l'attitude personnelle d'un personnage médiatique à l'égard des gens issus de l'immigration. Il ne fait d'ailleurs
que reprendre les vieux poncifs et préjugés sur le sujet.


La question de l'intégration a déjà été traitée sur ce blog et le sera encore. Rassure-toi. Amitiés.



doyen 13/05/2013 12:34

j'apprécie encore mieux votre article et votre vision maintenant !

doyen 11/05/2013 19:16

confondre Didier Bellens boss de Belgacom et philippe Metten boss de la politique scientifique fait souci au sérieux de l'article !

pierre verhas 12/05/2013 23:06



Une erreur est toujours possible, M. Doyen.  Cette tragique confusion est réparée avec tout lr sérieux requis...