Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 14:59

La leçon de finance

 

Le Président équatorien, Rafael Correa qui a délibérément choisi la voie bolivarienne pour son pays, qui est prêt y à accueillir Julian Assange et Edgar Snowden, est venu le 6 novembre faire une conférence à la Sorbonne à Paris où il a démonté magistralement la machine financière qui écrase le monde. Nous aurons l’occasion d’en parler.

 

 

 

  Rafaele Correa 

 Rafel Correa, Président de l'Equateur, a brillamment passé son examen de prof d'économie à la Sorbonne.


Le « Monde diplomatique » du mois de décembre – le « Diplo » pour les intimes – a publié le texte de cette conférence qui constitue une véritable leçon de finance internationale. En voici les conclusions qui vous aideront à méditer :

   

« Les capacités européennes sont pourtant intactes. Vous disposez de tout : le talent humain, les ressources productives, la technologie. Je crois qu’il faut tirer de cela des conclusions fortes : il s’agit d’un problème de coordination sociale, c’est-à-dire de politique économique de la demande ou comme on voudra l’appeler. En revanche, les relations de pouvoir à l’intérieur de vos pays sont toutes favorables au capital, notamment financier, raison pour laquelle les politiques appliquées sont contraires à ce qui serait socialement souhaitable.  

 

Matraquées par la prétendue science économique et par les bureaucraties internationales, nombre de citoyens sont convaincus qu’ « il n’y a pas d’alternative ». Ils se trompent. »

   

 

 

Le Parlement européen met l’éthique en solde.

   

   

La majorité conservatrice du Parlement européen vient à nouveau de s’illustrer. Elle vient de rejeter un texte qui réclamait pour les femmes un accès à la contraception et à l’avortement. C’est une élue socialiste portugaise, Madame Edite Estrela, présidente de la commission des droits de la femme de ladite Assemblée, qui est à l’origine de ce texte. En réponse, les conservateurs ont opposé un texte affirmant la primauté des Etats sur ces matières. C’est ce dernier qui a été adopté par une courte majorité, certes, 334 contre 327, mais démontrant ainsi la puissance du courant réactionnaire en Europe.

 

 

marc Tarabella

 

Marc Tarabella, député européen PS belge, n'a pas sa langue dans la poche.

 

Comme l’a déclaré le député européen belge PS Marc Tarabella : « L’éthique de certains est en solde à six mois des élections. »  

   

Bolkestein n’est pas mort.

 

 

On commence tout doucement à se préoccuper du « plombier polonais », expression inventée par l’ancien commissaire européen hollandais Frits Bolkestein qui fut le géniteur de la célèbre directive qui porte son nom et qui permettait d’engager en masse des travailleurs au rabais dans la partie occidentale de l’Union européenne.  

 

Si ladite directive a finalement été rejetée, tout en ayant été par après noyée dans d’autres textes – les néolibéraux ne renoncent jamais – on commence à s’inquiéter de la généralisation du « dumping » social en Europe qui a avant tout de dramatiques conséquences sociales – ici, on ne s’en préoccupe pas trop –, mais il a aussi – et là, c’est plus gênant – des conséquences économiques, car il génère une concurrence déloyale et malsaine.

 

En 2004, les nouveaux pays adhérant à l’Union européenne étaient soumis à une phase transition de sept ans avant d’accorder la libre circulation des travailleurs. Ces clauses dites de « sauvegarde » sont levées pour la Roumanie et la Bulgarie qui sont entrées en 2007. En conséquence, un flux de main d’œuvre s’est développé vers les pays occidentaux.  

 

Or, les règles sont loin d’être précises. Le travailleur arrivant est en principe payé au SMIC local, mais paye ses cotisations sociales à sont pays d’origine. On est donc dans un système Bolkestein mitigé. Le salaire du pays d’accueil, la sécurité sociale du pays d’origine. Or, les inspections du travail des pays d’accueil ayant été affaiblies, les contrôles sont devenus inefficients. Des organisations syndicales portent plainte, mais on est loin de changer ce système anarchique qui arrange pas mal de monde, dont… les mafias.  

 

L’e-Frédérique

 

 

frederique_Ries.jpg

 

Frédérique Ries, instrument consentant du lobby de l'e-cigarette

 

Revenons au Parlement européen. La très sexy députée européenne belge libérale et ancienne présentatrice du journal télévisé de RTL-TVI, Frédérique Ries, défend bec et ongle l’e-cigarette sous prétexte que cette géniale invention détournera le fumeur du tabac. Ben voyons ! La belle Frédérique est ostensiblement entre les mains du lobby des e-cigarettiers, au point qu’elle irrite ses collègues. Elle a même été jusqu’à tenir une conférence de presse avec un éminent scientifique connu pour être membre influent dudit lobby. Il se montrera sans doute généreux pour la campagne de mai prochain. Mais, chut !

 

 

Le Parlement européen : dépotoir des partis

 

 

Décidément, il n’y en a que pour la seule Assemblée parlementaire supranationale élue au suffrage universel – avec 75 % d’abstentions, mais ce n’est qu’un détail, comme dirait un de ses membres.

 

Les partis politiques nationaux qui n’en ont rien à faire de ce Parlement y fourguent toutes celles et tous ceux dont ils veulent se débarrasser, ou bien qui cherchent une planque ou une voie de garage. La construction européenne – on le sait – n’est guère leur préoccupation majeure.  

 

Ainsi, en France, l’UMP a mis en tête de liste la charmante Nadine Morano qu’on verrait mieux en uniforme de maton et aussi le brillant Auvergnat Brice Hortefeux qui n’aime les Arabes que lorsqu’ils sont seuls.

 

 

morano01.jpg

 

La charmante Nadine Morano ne manquera pas de se glisser dans le bataillon réac du prochain Parlement européen.

 

En Belgique, ce n’est guère mieux. Marie Arena, l’ancienne ministre PS de l’éducation rendue célèbre par son décret inscription et dont personne ne veut dans une circonscription de Wallonie ou de Bruxelles, se verra sans doute casée en tête de liste, ou tout au moins en ordre utile, sur la liste européenne de ce Parti. Et ce, sans doute au détriment de Véronique De Keyser  qui fait depuis deux législatures un travail remarquable au Parlement européen tout en montrant un courage exceptionnel. Cela empêchera aussi Marc Tarabella, dont chacun reconnaît les grandes qualités et une conviction sans faille pour l’Europe et le Socialisme, d’accéder à des responsabilités parlementaires comme une vice-présidence, ou une présidence de commission.

 

 

 

vdekeyser.jpg

 

L'excellente députée Véronique De Keyser risque d'être victime de la politicaillerie de son Parti, au détriment du Socialisme, de l'Europe et d'une autre vision de la politique internationale.

 

Cela aussi promet un enthousiasme débordant de l’électeur européen pour ce Parlement…

   

Cela bouge.  

 

Après la grève « sauvage » des TEC, voici les fonctionnaires de la Justice et les pompiers qui manifestent. Ces derniers ont réussi sans trop de peine à envahir la zone neutre. Il faut dire que leurs autopompes sont bien plus puissantes que celles des gendarmes (pardon ! des policiers fédéraux).

 

 

 

pompiers_zone_neutre.jpg

 

Les pompiers réussissent à envahir la zone "neutre" et à manifester devant le "16" rue de la Loi, le bureau du Premier ministre belge.

 

En plus des quasis quotidiennes manifs contre les fermetures d’entreprises, cela commence à faire beaucoup de monde dans la rue, ces temps-ci.

 

Attention Elio ! Cela commence à sentir le soufre. Il faudrait peut-être vous rappeler que vous êtes Socialiste…

 

 

La grande Christine, une hypocrite ?

 

La grande Christine Lagarde, directrice générale du FMI, qui veut ponctionner 10 % de l’épargne des particuliers déposée en banque, se fend d’une nouvelle déclaration.

 

 

christine_lagarde01.jpg

Christine Lagarde essaie d'enfumer son monde avec ses déclarations contradictoires.

 

 

La « Libre Belgique » publie ceci en son édition électronique de ce jour : « Le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho a dénoncé vendredi "l'hypocrisie" du FMI qui prône, selon lui, l'allègement des cures d'austérité sans pour autant traduire ce discours en actes.

 

Il réagissait ainsi aux propos de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, qui avait reconnu mardi à Bruxelles que les créanciers avaient exigé du Portugal et de la Grèce "trop de consolidation budgétaire, trop vite".

 

"J'ai été étonné" par ces déclarations car "cela fait deux ans que nous demandons un allègement du programme d'ajustement en matière d'objectifs budgétaires", a déclaré M. Passos Coelho lors d'un débat parlementaire.

 

"L'ancien ministre (des Finances) Vitor Gaspar a dit un jour, à propos de déclarations identiques de Mme Lagarde, qu'il y avait une certaine hypocrisie de la part de ces institutions internationales. Je ne cache pas que M. Gaspar avait tout à fait raison", a-t-il ajouté.

 

"Si la directrice générale du FMI reconnaît qu'il y a eu des erreurs en amont, alors le FMI aurait dû être cohérent et rejoindre les demandes du gouvernement portugais qui a défendu un allègement plus important", a-t-il fait valoir.

 

Lisbonne avait demandé en vain en septembre à la troïka (UE-FMI-BCE) d'assouplir sa cure d'austérité et de porter l'objectif de déficit public de 4% à 4,5% du PIB en 2014.

 

Jusqu'ici fidèle défenseur des préceptes de la troïka, le Premier ministre avait déjà estimé jeudi soir que le discours du FMI n'était "pas cohérent avec les décisions prises lors des négociations avec les experts de la troïka". »

 

Christine ressemble à ces chasseurs qui pleurent après avoir massacré leurs proies.

 

Quant au Premier ministre Coelho, il sait maintenant ce que signifie céder à ces valets et autres gardes chiourmes de la finance internationale.

 

 

Pierre Verhas

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires