Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 16:40

Le pédophile et le roi

 

Voulant plaire à son grand ami Juan Carlos, roi d’Espagne et grand chasseur d’éléphants devant l’éternel, le roi du Maroc, Mohammed VI, décrète la grâce à une trentaine de condamnés de nationalité espagnole.

 

 

 

 Mohammed_VI.jpg

Mohammed VI, pour la première fois, a dû céder à la pression populaire.

 

 

Mais, patatras ! Le commandeur des croyants a « oublié de voir » que dans la liste des graciés, il y a un pédophile notoire condamné à trente ans de prison. Fureur du peuple marocain qui descend dans la rue pour protester contre cette clémence aussi soudaine que scandaleuse.

 

Premier réflexe du Souverain. Répression sévère des manifestants qui osent défier Sa Majesté. « On ne discute pas une grâce royale ! ». Mais, rien n’y fait ! La révolte s’étend. Et elle pourrait se transformer rapidement en un mouvement similaire à ceux qui se déroulent pour le moment en Egypte et en Tunisie. Trop dangereux !

 

Mohammed VI recule et annule la grâce accordée à ce charmant personnage. Ah oui ! Curieux bonhomme ce pervers : il est d’origine irakienne et travaillait pour les services secrets espagnols. Cela pourrait être une explication de l’étrange clémence du Chérifien.

 

 

 

 pedophile-gracie-au-maroc-place-en-detention-preventive.jpg

Ce charmant personnage aurait été espion pour SM Juan Carlos, roi d'Espagne.

 

 

Entre temps, le bonhomme a filé. On le retrouve en Espagne où il est arrêté. Mais l’affaire n’est pas terminée. Comme il est citoyen espagnol, il ne peut pas être extradé et comme ses forfaits n’ont pas été commis en Espagne, il ne peut être condamné non plus, au regard de la loi espagnole. Bel imbroglio juridique !

 

Résultat des courses : Mohammed VI qui se drapait dans sa posture de commandeur inébranlable est affaibli. Cela aura incontestablement des conséquences sur la situation au Maroc dans un proche avenir. Voilà donc à nouveau un pédophile qui a ébranlé un royaume…

 

 

Ryanair vous envoie en l’air !

 

 

La célèbre compagnie irlandaise devenue symbole du « low cost » cherche à faire des économies. Son patron, Michel O’Leary, qui fait dans l’ultralibéralisme le plus échevelé, a présenté un nouveau programme d’économies sur ses vols, pour répondre à son obsession quasi maladive : réduire les coûts.

 

 

 

 

 

 ryanair-michael-oleary.jpg

Michel O'Leary, le charmant patron de Ryanair, rêve sans doute de transporter ses passagers en tenue d'Adam et Eve...

 

 

Tout d’abord il souhaite supprimer les toilettes dans ses avions. Cela représente six sièges de passagers et puis, lesdits passagers n’ont qu’à « se vider » avant de s’envoler. Cela économisera du poids, soit quelque 300 g par passager, multiplié par 200, cela fait 6 kilos. C’est toujours ça de gagné ! En une heure en moyenne par vol, c’est faisable. Et tant pis pour ceux qui ont la diarrhée…

 

O’Leary suggère toujours de voyager debout. Cela fera gagner de la place. Ce sont encore une fois les régies aériennes internationales avec leurs règlements idiots (de vilains communistes, ces régies !) qui  l’empêchent. Mais le dynamique manager a de la suite dans les idées.

 

En outre, il compte recruter des hôtesses à la place de stewards. Elles pèsent en moyenne 20 kg de moins qu’un mâle bien bâti. Voilà O’Leary qui veille à assurer l’emploi féminin !

 

D’autres compagnies low cost s’inspirent de leur mentor de Ryanair. Ainsi, une compagnie japonaise a décidé de ne plus offrir de cacahuètes à ses passagers, car non seulement cela fait une économie de 40.000 dollars par an (la compagnie américaine South West l’avait fait il y a une vingtaine d’années), mais aussi cela enlève de vilains kilos.

 

Enfin, il conviendra de faire payer les passagers en fonction de leur poids. Air France avait essayé et a été condamné. Gageons qu’avec la libéralisation en marche, ce genre d’inconvénient sera supprimé. Il faudra faire des cures d’amaigrissement, Mesdames et Messieurs, si vous voulez voyager à prix raisonnable. Vous voyez que Michel O’Leary veille sur votre santé !

 

Mais on peut faire une autre suggestion où il y aura une économie vraiment réelle : faire voyager les passagers et les passagères dans le plus simple appareil. En effet, les vêtements pèsent en moyenne un kilo à un kilo et demi par personne. Sur 200 passagers, cela allégera l’avion de 200 à 300 kilos… Qu’en pensez-vous ?

 

 

La presse américaine dans la jungle

 

 

Voilà Amazon, le plus important site de vente en ligne, qui rachète le prestigieux « Washington Post ». Son directeur a déclaré, les larmes dans les yeux : « Le Washington Post a survécu à Nixon, pas à Internet ».

 

 

 

 jeff_bezos_Amazon.jpg

Jeff Bezos, le patron d'Amazon, se prend sans doute pour Citizen Kane...

 

 

Oui, c’est grave ! La « toile » de plus en plus investie par les sociétés d’e-commerce derrière lesquelles se trouvent les grandes banques. D’espace de liberté, Internet devient le champ clos d’une compétition financière sans merci. Tout le monde se pose la question : que deviendra le « Post » ? Quelle question ! Son contenu éditorial sera dicté par les intérêts de ses nouveaux propriétaires et de ses annonceurs. Comme pour l’ensemble de la presse « papier » en Europe et aux USA. Et si le « papier » ne les intéresse plus, ils le jetteront dans les poubelles de la liberté de la presse.

 

En cédant à Amazon, le « Post » a pénétré dans une jungle dont il ne sortira sans doute jamais !

 

Le voile à l’Univ

 

Voilà donc un projet qui émane d’un comité consultatif qui a fait une étude sur le voile à l’Université française : il suggère de l’interdire purement et simplement.

 

Nos lecteurs connaissent notre position à l’égard de la question du voile. Nous sommes opposés à l’interdiction  pour deux raisons : elle est discriminante en ne concernant qu’une catégorie de personnes et elle est stigmatisante parce qu’elle se fixe sur cette même catégorie. De plus, au lieu d’apaiser les choses, cette interdiction ne fait qu’accroître les tensions.

 

 

 

femme-voilee-elue-a-la-tete-du-conseil-municipal.jpg

Femme voilée élue à la tête du conseil municipal de Sarajevo : manifestement une esclave !

 

 

Cela fait des années que le voile est toléré à l’Université et on compte l’interdire d’un coup ! Ce serait absurde et on peut être certain que cela déclenchera des troubles qui seront difficiles à contrôler.

 

En outre, cette surenchère n’est pas une bonne stratégie pour défendre la laïcité. Cela ne fait que profiter au Front national. Le « Monde » du 7 août écrit très justement : « Se livrant à une interprétation liberticide de la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat, qui n’a jamais proscrit les manifestations d’une religion sur la voie publique, Marine Le Pen avait réclamé (…) l’interdiction du voile religieux et de la kippa dans la rue. » Ici, bien sûr, il s’agit de l’Université, mais il s’agit aussi d’un lieu public.

 

Et ce n’est pas parce que des comportements de musulmans fanatiques sont inacceptables, comme des agressions, des manifestations discriminatoires, de la violence verbale et physique, qu’il faut par une interdiction stupide raviver les tensions. De plus, il n’y a ni urgence, ni nécessité dans cette revendication.

 

La laïcité est une chose trop importante pour la livrer aux seuls extrémistes.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires

Theijs, Robert 09/08/2013 09:45

A propos du port du voile à l'université.
A l’UNIVERSITE!Oublie-tu mon cher Pierre que le voile est un signe de SOUMISSION incompatible avec l'universel.
La liberté de conscience n'est pas négociable et la laïcité non plus. Et par le port des signes religieux c'est cela qui est en mis cause.Est-il pensable d’obérer sa liberté volontairement? Encore
faut-il s'entendre sur volontairement!
Il y à deux manière de concevoir la Laïcité, la première, c'est de permettre à tous d'afficher ses conviction philosophiques et religieuses, on peut imaginer les attaques verbales (au mieux) sur un
porteur de clippa!
Soit on considère que tout cela est de l'ordre du privé, pour ma part je choisis la deuxième solution.
Je persiste et je signe.
R, Theijs

pierre verhas 09/08/2013 18:01



Cher Robert, Dis-moi dans quel texte tu as trouvé que le voile est un signe de soumission. Et, en plus, je ne vois pas le rapport avec l'Université.


Tu écris que la liberté de conscience et la laïcité ne sont pas négociables. Je te donne raison. Mais, ne crois-tu pas qu'en prônant l'interdiction du port du voile à l'Université, l'on
entrave la liberté de conscience de femmes sensées être adultes qui souhaitent porter le voile comme signe de l'appartenance à leur religion ?


Personnellement, je pense que la laïcité consiste à chacun d'avoir sa liberté de conscience et de pouvoir l'exprimer comme il l'entend.