Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 14:04
 


VISTA, est le nouveau télescope infrarouge qui vient d’entrer en service à l’observatoire Paranal de l’ESO.
 C’est le plus grand télescope au monde dédié à la cartographie de l’Univers. Son miroir de 4,1 m,
son large champ et ses détecteurs très sensibles lui permettront de dévoiler un « visage » totalement
nouveau du ciel austral. De
nouvelles images spectaculaires de la nébuleuse de la Flamme, du centre de
 notre Galaxie, la Voie Lactée et de l’amas de galaxies du Fourneau témoignent de l’excellent
de son fonctionnement.

VISTA est le dernier télescope installé à l’Observatoire Paranal de l’ESO dans le désert d’Atacama au
nord du Chili. Il est situé sur le sommet voisin de celui du très grand télescope de l’ESO (le VLT) et
bénéficie des mêmes conditions exceptionnelles d’observation. Le miroir principal de VISTA a un
diamètre de 4,1 mètres et est le miroir le plus fortement courbé de cette taille et de cette qualité jamais
réalisé – ses écarts par rapport à une surface parfaite sont inférieurs à quelques millièmes de l
’épaisseur d’un cheveu humain. Sa construction et son polissage ont représenté de formidables défis.

Au cœur de VISTA se trouve une caméra de 3 tonnes contenant 16 détecteurs spéciaux,
sensibles au rayonnement infrarouge et représentant au total 67 millions de pixels. Le fait de pouvoir
observer à des longueurs d’onde plus grandes que celles visibles par l’œil humain permet à VISTA
d’étudier des objets qui sont autrement impossible à voir en lumière visible car trop froids, dissimulés
derrière des nuages de poussière ou tellement éloignés que leur lumière a été décalée au-delà du visible
du fait de l’expansion de l’Univers. Pour éviter d’être submergée par le faible rayonnement infrarouge
venant de l’espace, la caméra doit être refroidie à – 200 degrés Celsius et est dotée de la plus grande
fenêtre d’observation dans l’infrarouge jamais réalisée. Elle a été conçue et réalisée par un consortium
composé du Rutherford Appleton Laboratory, du UK ATC et de l’University of Durham au Royaume Uni.

VISTA qui dispose d’un grand champ peut à la fois détecter les faibles sources de lumière et couvrir
rapidement de larges pans de ciel. Chaque image de VISTA capture une zone du ciel couvrant environ dix
fois la surface de la pleine Lune. Il sera capable de détecter et de cataloguer des objets sur l’ensemble
du ciel austral avec une sensibilité quarante fois supérieure à celle obtenue avec les plus récents sondages
du ciel en infrarouge, tel que le très performant Two Micron All-Sky Survey. Ce bond en avant de la
puissance d’observation – comparable à l’écart de sensibilité entre l’œil nu et la première lunette de
Galilée – révélera un grand nombre d’objets et permettra la création d’inventaires bien plus complets
d’objets rares et exotiques du ciel austral.

VISTA va consacrer quasiment tout son temps à cartographier le ciel austral de manière méthodique.
Durant ses cinq premières années, le télescope est engagé sur six grands relevés du ciel de première
importance, avec des objectifs scientifiques différents. Un de ces grands sondages va couvrir l’ensemble
du ciel austral et les autres seront dédiés à l’étude très détaillée de plus petites régions. Les grands
relevés de VISTA vont nous aider à comprendre la nature, la distribution et l’origine de catégories d’étoiles
et de galaxies connues, à cartographier en trois dimensions la structure de notre Galaxie et des
Nuages de Magellan voisins et nous aidera également à déterminer la relation entre la structure de l’Univers
et les mystérieuses énergie noire et matière noire.

 

La nébuleuse de la Flamme

Le telescope infrarouge

 

La nébuleuse de la Flamme vue par VISTA

 

Le télescope infrarouge VISTA

Crédits ESO / VISTA Science team

 



Note



VISTA a été conçu et réalisé par un consortium de 18 universités du Royaume Uni dirigé par la Queen Mary University of London et est devenu une partie de la contribution du Royaume Uni dans le cadre de son
accession à l’ESO. Le design et la construction du télescope ont été pilotés par le Conseil des équipements scientifiques et technologiques du Centre de la technologie pour l’astronomie du Royaume Uni (Science and Technology Facilities Council's UK Astronomy Technology Centre (STFC, UK ATC)). L’acceptation
provisoire de VISTA a été officiellement accordée par l’ESO au cours d’une cérémonie organisée au siège
social de l’ESO à Garching, en Allemagne.


Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires