Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 21:27

  

Voici une tribune parue sur le site Marianne2.fr de Mohamed Bechroui, ingénieur informaticien, écrivain, auteur de L’Arabe imaginaire, écrit en réaction  aux propos d’Eric Zemmour, le chroniqueur sulfureux bien connu dans le monde francophone, qui est opposé à l’intégration, à la multiculturalité, bref, à tout.

Il réagit ici à la logorrhée  issue des troubles survenus à Trappes dans les Yvelines, banlieue parisienne dite « chaude », « quartier » à problèmes, où un contrôle policier d’une femme en niqab a mal tourné. Les flics disent que c’est le compagnon de la femme qui les a agressés, le compagnon prétend que ce sont les flics qui les ont maltraités. Qui croire ? En attendant, reconnaissons que ce n’est pas très malin d’effectuer ce genre de contrôle en plein jeûne du Ramadan et par cette chaleur.

La vraie question est : les valeurs de la République – auxquelles nous sommes viscéralement attachés – sont-elles bien défendues par la stigmatisation d’une religion ? L’autre question est : en se comportant ainsi, les représentants de la République n’alimentent-ils pas les extrémistes salafistes qu’ils prétendent combattre en France et qu’ils soutiennent en Syrie et dans la Péninsule arabique ?

Un autre constat inquiétant : la stigmatisation, le rejet de l’Autre, le racisme dit « ordinaire » s’installent en France et risquent de mener la terre des Droits de l’Homme à une de ses pires gangrènes : le pétainisme.

La gauche de pouvoir ferait bien de prendre garde. Les musculations de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur français desservent les principes républicains.

En l’espèce, restons lucides et vigilants !

Pierre Verhas

Mercredi 24 Juillet 2013
Mohamed Bechrouri*
 

Arrêtons d’inviter en permanence la religion au banquet républicain. Arrêtons de la placer au centre du débat public. Personne n’y trouve son compte, ni les croyants, ni les défenseurs de la laïcité.

 
 
Dans ses Mémoires, l’archéo-gaulliste, Alain Peyrefitte met dans la bouche de De Gaulle l’expression «Colombey-les-deux-mosquées». Faut-il imaginer que nous en sommes arrivés à cette situation fantasmatique pour que, désormais, une émeute, une échauffourée, un incident soient immédiatement présentés comme un enjeu mettant en cause la place de l’islam dans notre pays.

Prenons, les récentes émeutes à Trappes, nous n’avons rien trouvé de mieux que nous empresser à faire parler des « responsables musulmans » qu’on cite, d’ailleurs, anonymement dans la plupart des journaux...Autrefois, c’était le grand frère, ou l’animateur de l’association de quartier à qui l’on tendait le micro. Aujourd’hui, c’est le fameux « responsable musulman ».

Tout ça parce qu’une des cinq ou six filles en Niqab de Trappes a refusé de se plier à un contrôle d’identité. Depuis la mise en place de la loi « anti burka », 661 procès-verbaux ont été établis. En comparaison, les agents ont établi en 2010,  2 390 000 procès-verbaux pour le non-paiement de stationnement. Ce n’est pas faute d’avoir répété qu’une loi pour 2000 personnes est une loi inutile. On ne rappellera jamais assez que le port de la burka ou du niqab en France ne vient pas d’une transmission religieuse parent-enfant, mais bien plutôt du choix d’un Islam plus radical adopté, le plus souvent, par des convertis qui abordent l’islam de la même manière que s’ils entraient à l’Eglise de scientologie.
 

Valls nous sort ses Rayban

La première erreur de Manuel Valls est bien d’avoir participé à cet amalgame.  Dans un premier temps, le ministre de l’Intérieur explique sur BFM « C’est inacceptable qu’une personne veuille se soustraire à un contrôle et pire, s’en prenne aux forces de l’ordre ». Jusqu’ici tout va bien, le refus d’un contrôle d’identité est effectivement inacceptable.
 
 
 
 
manuel-valls.jpg
 
 Manuel Valls se trompe en croyant par la stigmatisation défendre les valeurs de la République.
 


Mais quelques secondes plus tard, il souligne : « Ce voile qui nie l’identité de la femme n’a pas lieu d’être dans l’espace public ». Cette seconde phrase est plus ambiguë. Rappelons ce que dit le texte de loi à l’origine du contrôle : « Les tenues destinées à dissimuler le visage sont celles qui rendent impossible l'identification de la personne. Il n'est pas nécessaire, à cet effet, que le visage soit intégralement dissimulé. Sont notamment interdits, sans prétendre à l'exhaustivité, le port de cagoules, de voiles intégraux (burqa, niqab...), de masques ou de tout autre accessoire ou vêtement ayant pour effet, pris isolément ou associé avec d'autres, de dissimuler le visage. Dès lors que l'infraction est une contravention, l'existence d'une intention est indifférente : il suffit que la tenue soit destinée à dissimuler le visage. »

Le rôle du ministre de l’Intérieur n’est-il pas de garantir l’application de la loi, et non pas de la commenter?  Et encore moins de lui donner un autre sens ? La négation de l’identité de la femme par le port du niqab n’est pas condamnable puisqu’aucune loi dans ce sens n’existe. Valls est tombé dans un piège tendu par Sarkozy trois ans plus tôt. Et comment faire comprendre aux Français qu’on puisse invalider un licenciement pour le port du voile dans la crèche Baby Loup à Chanteloup-les-Vignes situé à peine à 30 km Trappes et qu’il serait normal de verbaliser une femme en niqab ?
 
 
 

Beaucoup de ramdam autour du ramadan

 
De l’autre coté, si je puis dire, les appels au calme lancés par les « responsables musulmans » en ces temps de ramadan sont absurdes. Au secours ! C’est à croire que les Français de confession musulmane fonctionnent comme les Égyptiens ! La trêve du mois du ramadan est peut-être une réalité dans les pays musulmans, mais  on ne contient pas la colère de jeunes Français en brandissant des interdits religieux.

Il faut d’ailleurs croire que ces jeunes ont bien, eux, compris la séparation de l’église et de l’état puisqu’ils ont continué les incidents. Qu’on interroge des « représentants musulmans » sur des questions religieuses pourquoi pas, mais sur des voitures brulées, cela reste un mystère. Qui sont-ils ? Quelle responsabilité exercent-ils ? On ne le saura probablement jamais. Mais ce dont nous pouvons être sûrs c’est que les  incidents à Trappes se déroulent autour du commissariat et des établissements publics et non de la mosquée. Inutile de chercher une place Tahrir ou une place Taksim à Trappes. Et la place où se trouve la mairie a pour nom place de la République.
 

Des citoyens avant tout

Au fond, tout le monde a bien voulu croire que le niqab est la seule raison de ces événements. Un bout chiffon loin d’être innocent, mais sans lien avec les faits. C’est un peu comme si on résumait l’histoire de Louis XVI et de Marie Antoinette a un morceau de brioche…

Préférons à ces constructions imaginaires, un rappel plus prosaïque mais plus juste. Parmi ceux qui ont manifesté le week-end dernier, ils sont nombreux à avoir voté en 2012 François Hollande. Ils attendaient beaucoup de la gauche après cinq ans de stigmatisation. Ils sont aussi nombreux à avoir attendu une loi sur le contrôle d’identité. Nombreux également à avoir attendu le droit de vote des étrangers (pour leurs parents, pas pour eux évidemment, ils sont déjà Français). Ces jeunes ont vraiment besoin d’un signal fort du gouvernement qui leur donne le sentiment d’être reconnu comme des citoyens à part entière. C’est ce qu’on leur a promis. Et là, il n’est pas question d’islamisme, de groupes salafistes ou de Frères musulmans mais de respect de la parole donnée. Tout simplement.

(*) Auteur de « L’Arabe imaginaire », Plon.
 
Source :
http://www.marianne.net
 

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires