Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 11:03

  

L’ancien Ministre-Président wallon, ancien Bourgmestre de Liège et ancien Parlementaire, le Wallon Liégeois Jean-Maurice Dehousse a durement tancé son actuel successeur, Rudy Demotte : « Le susdit Ministre-Président de la Région Wallonne vient de proférer ce que par pure politesse, on appellera une ânerie monumentale, qui lui vaudrait d’être « busé » (recalé, repoussé) dans n’importe quelle université digne de ce nom.

Il a cru bon, en effet, de déclarer avec la solennité qui entoure les conneries publiques que « la nation était dépassée car c’était une idée du dix-neuvième siècle ».

Une mise au point semble nécessaire.

 

 

   Dehousse Demotte  

    

Jean-Maurice Dehousse et Rudy Demotte : deux conceptions contradictoires de la nation 

 

 

La nation est aujourd’hui un concept dépassé et nuisible, M. Dehousse.

 

Vous le rappelez : il est spectaculairement né à Valmy, le 20 septembre 1792, lorsque les soldats de l’an II vainquirent les régiments du duc de Brunswick au cri de « Vive la Nation ! », ce qui fit dire à Goethe qui était « témoin » - on dirait aujourd’hui correspondant de guerre – « De ce jour et de ce lieu date une ère nouvelle de l’histoire du monde et vous pourrez dire : j’y étais.  ». Nation, en ce temps, n’avait pas du tout le même sens que de nos jours : il s’agissait d’une association de citoyens adhérant aux mêmes valeurs quelles que soient leurs origines. C’est ainsi que l’Américain Thomas Paine siégeait comme député du Pas de Calais à la Convention nationale. L’appartenance d’un étranger à la Nation, parce qu’universelle, était bien moins restrictive qu’aujourd’hui.

 

 Bataille_de_Valmy-copie-1.jpg

"Vive la Nation !" Le cri révolutionnaire au pied du célèbre moulin de Valmy.

 

Ce concept révolutionnaire a évolué en celui d’Etat nation qui est à l’origine des atroces conflits qui ont ensanglanté l’Europe dès la seconde moitié du XIXe siècle. Et à partir de la fin du XXe siècle, l’Etat nation est secoué par les forces centrifuges du nationalisme régional et, pire, ethnique. Où est, M. Dehousse, le concept universel de Nation né de la Révolution française ?

 

Le sanglant conflit yougoslave aurait dû servir d’avertissement. Non, du moins en Belgique, on a laissé s’épanouir le nationalisme flamand qui croit pouvoir préserver l’illusoire identité ethnique par l’agression, le repli sur soi et le refus d’ouverture sur le monde. Dites-vous bien que  les Flamands seront les premières victimes de cette chimère.

 

 

 

 

 Srebrenica2007.jpg

Funérailles de 450 victimes du massacre de Srebrenica : où mène le nationalisme ethnique ?

 

 

La solution de la crise belge, comme la solution de la crise des dettes souveraines passent par le dépassement de l’égoïsme national, car l’universel, aujourd’hui, a une dimension bien plus large que le cadre national d’antan.

 

Pierre Verhas

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article

commentaires