Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pierre verhas
  • : Blog consacré à l'actualité dans les domaines de la politique et de l'astronomie, vus au sens large. Ce blog n'est pas neutre : il se positionne à gauche, de philosophie laïque et donnant la primauté à l'expérience sur la spéculation. Ce blog est ouvert au débat, à l'exception des invectives, des attaques personnelles et des insultes qui seront systématiquement rejetées afin de permettre à chacun(e) de débattre en toute liberté et dans la sérénité qui n'exclut en rien la passion.
  • Contact

Recherche

29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 19:42
La marque aux trois bandes a annoncé qu'elle allait progressivement délocaliser ses usines chinoises en raison des salaires trop élevés fixés par le gouvernement. Un salarié d'un sous-traitant des marques de sport gagne environ de quoi s'acheter une paire de chaussures par mois. Indécent.


 
 
On connaissait les banderoles «footballeurs, trop payés !», le CEO d'Adidas vient de pointer du doigt les nouveaux barons de l'industrie sportive: les ouvriers chinois. Herbert Hainer a en effet déclaré dans le journal WirtschaftsWoche que son entreprise envisageait de délocaliser sa production chinoise vers des pays plus compétitifs : «Les salaires qui sont fixés par le gouvernement, sont progressivement devenus trop élevés» estime-t-il. Le numéro deux mondial des équipements sportifs produit pour le moment la moitié de ses chaussures en Chine. Mais cette proportion «va reculer». C'en est donc fini du Made in China. Adidas regarde plutôt du côté du Vietnam, du Cambodge, du Laos et des anciens pays de l'Est.
 
200 euros par mois pour un salarié chinois
En quoi la Chine est-elle vraiment trop chère pour Adidas ? Une travailleuse produisant des chaussures Adidas à Shenzhen, généralement une jeune femme migrante vivant dans un dortoir de 12 lits, devrait consacrer 1 mois de salaire pour acquérir, la paire de chaussures qu'elle a elle-même produite.
Selon les dernières chiffres du Bureau National des Statistiques, un salarié urbain émarge en moyenne à 200 euros par mois, ce qui lui permettrait d'acheter près de 3 paires de baskets Adidas en période de soldes. Rien à voir avec les revenus de la population agricole, proches des 40 euros par mois. Pas mal par rapport au Bangladesh où le salaire mensuel moyen est d'environ 20 euros. Mais pas mirobolant par rapport au Vietnam, où le salaire mensuel moyen -très variable aussi selon les régions- tourne autour de 50 euros. Pas de quoi s'acheter des godasses de la marque aux trois bandes. Ou alors des fausses. En fait, Adidas prépare surtout l'avenir. Les salaires des chinois -urbains ou agricoles- ont connu des taux de croissance de près de 20% au premier semestre 2008. A cette allure, la Chine pourrait rapidement devenir moins attractive.

 Des conditions de travail dégradantes
L'organisation « PlayFair 2008 » qui a publié cette année un rapport sur les conditions de travail en Chine dans l'industrie du sport décrit un présent beaucoup plus sombre: des salaires inférieurs au minimum vital, des « conditions de travail dégradantes », une « absence de respect des libertés syndicales », un « recours généralisé à la main d'œuvre occasionnelle ». Play Fair a travaillé aussi bien sur les marques Adidas, Nike, Puma, new, Balance, Reebok constatant que les prestataires de ces marques ne payaient pas toujours leurs ouvriers au niveau du salaire minimum local. L'organisation reconnaît tout de même que les pressions exercées sur leurs sous-traitants chinois par ces grandes marques ont « adouci certains procédés disciplinaires, concernant les heures supplémentaires, les conditions de vie dans les dortoirs pour les travailleurs migrants ». 
 
Objectif : 5000 points de ventes Adidas en 2010
L'association a aussi mené une enquête économique sur les bénéfices des marques de sport. Les chiffres annoncés permettent de relativiser les salaires indécents des ouvriers chinois. Adidas aurait ainsi engendré 1,1 milliard de dollars de résultat avant impôts en 2007, en progression de 68% par rapport à 2006. Herbert Hainer espère atteindre le chiffre de 5000 points de vente en 2010 et 1,56 milliards de chiffres d'affaires. Car au delà de la délocalisation des usines chinoises, c'est un nouveau positionnement stratégique de la marque de sport vis à vis de l'empire du Milieu qui se profile.

 
Le Made in china remplacé par le sold in China?
Adidas ouvrira le 8 août prochain, son plus grand magasin du monde (3170 mètres carrés) à Pékin et mise sur l'événement pour développer son activité dans le pays.
« La valeur du marché chinois des articles de sport se situerait actuellement entre 4,2 et 5,6 milliards de dollars par an et les analystes prédisent que les dépenses des consommateurs (…) continueront à connaître une croissance à deux chiffres au cours des prochaines années. A la différence des marchés de vêtements et de chaussures de sport nord-américain et européen, le marché chinois offre un potentiel de croissance pratiquement illimité » écrit Play Fair dans son étude.
C'est un fait, la Chine n'est plus une usine, désormais la Chine est un marché.

Mardi 29 Juillet 2008 - 00:04
Régis Soubrouillard
Marianne2.fr

Ajoutons que ce drame social va avoir des conséquences inattendues. Les multinationales ne trouveront plus où délocaliser car les salaires dans les pays du Tiers-monde ont tendance à monter. Des organisations syndicales parviennent difficilement et dans des conditions dangereuses pour leurs militants, à s'organiser et à faire pression sur un patronat de plus en plus exploiteur.

Les temps changent...
.
Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 16:20
 
Les derniers résultats du satellite français CoRoT, en orbite depuis plus de 550 jours, ont été présentés lors de diverses conférences scientifiques tenues récemment. Sur ses deux missions principales que sont la recherche de planètes extrasolaires et la physique des étoiles (l'étude de l'intérieur des astres grâce à la sismologie), le satellite a obtenu des données d'une extrême précision, inédites pour la plupart, dont voici communiqués ici quelques exemples.


COROT en orbite autour de la Terre (vue d'artiste)

Les chercheurs du Laboratoire d'Etudes Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique (LESIA ) de l'Observatoire de Paris sont à l'origine de cette mission spatiale, financée majoritairement par la France, avec la collaboration de l'Autriche, l'Allemagne, la Belgique, le Brésil, l'Espagne, l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et réalisée sous la maîtrise d'oeuvre du CNES (Centre National d'Etudes Spatiales).


CoRoT découvre un système planétaire inédit

CoRoT utilise la méthode des transits pour détecter des planètes extrasolaires, mesurant l'assombrissement de l'éclat d'une étoile lorsqu'une éventuelle planète, un compagnon, passe "en transit" devant elle. Il détecte ainsi la planète et détermine, à l'aide d'observations complémentaires au sol sur de grands télescopes, sa masse et son diamètre.

CoRoT a découvert très récemment CoRoT-Exo-4b. C'est une planète géante gazeuse semblable à Jupiter: 0,72 fois moins massive et 1,17 fois plus grosse qu'elle. Sa période de rotation autour de son étoile est de 9,2 jours, ce qui en fait la période de rotation la plus longue connue à ce jour pour une exoplanète.


Courbe de lumière de CoRoT-Exo4 repliée, avec le meilleur fit du transit (Aigrain et al 2008)

Grâce à des observations menées sur plusieurs mois sans interruption, l'équipe de CoRoT a été en mesure de caractériser les variations de luminosité de l'étoile hôte, qu'elle a attribuées à la présence de taches sombres à sa surface, puis d'en déduire sa période de rotation. Elle a ainsi découvert que l'étoile, dont la masse est 1,13 fois celle du Soleil, formait avec sa planète un système synchrone. Ce résultat est inédit car la planète présente une masse trop petite et une distance trop grande par rapport à son étoile pour avoir avec elle ce genre d'effet synchrone.

La sismologie stellaire

Voici quelques exemples de résultats soulevant de nouvelles interrogations:

- CoRoT a découvert des oscillations analogues à celles déjà observées dans le Soleil, dans toutes les étoiles semblables au Soleil ; ce qui montre la parenté entre le Soleil et ces étoiles. Les niveaux des amplitudes de ces oscillations interpellent la communauté sur la théorie actuelle des processus de transport de l'énergie.
- CoRoT a mesuré les oscillations de dizaines d'étoiles géantes ; il apporte ainsi une confirmation éclatante à de premiers résultats obtenus par des observations au sol et ouvre un nouveau domaine d'investigation. Pour les étoiles les plus brillantes, CoRoT a été capable de détecter des fréquences très basses qui vont permettre de tester la structure de leurs couches internes.
- Dans de nombreuses étoiles, comme dans l'étoile hôte de CoRoT-exo-4b, CoRoT est capable de mesurer la période de rotation, aidant ainsi à franchir une nouvelle étape dans la connaissance sur leur évolution.
- A ce jour, CoRoT a observé plus de 50 000 étoiles. Des outils automatiques sont en cours d'élaboration pour pouvoir analyser un si grand nombre de courbes de lumière.
- Au moins 50% de ces étoiles ont des variations au cours du temps, une caractéristique que CoRoT a été capable de discerner, alors que jusque là seules 10 % des étoiles étaient détectées comme variables. Ces variations sont en cours de classification à l'aide d'un système d'apprentissage informatique.
  Source: Observatoire de Paris
illustrations: CNES / D.Ducros et Observatoire de Paris

 

Cordialement
Jean
==================================================================
Cercle Astronomique de Bruxelles (CAB) http://www.astro-cab.be/
Occultations of stars by the Moon (Apex) http://www.astrosurf.com/apex-occult
European Asteroïdal Occultation Network (EAON) http://www.astrosurf.com/eaon/
Popular Astronomy http://home.versateladsl.be/apexoccult/
 
Jean Schwaenen apexoccult@versateladsl.be
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 09:11
Voici donc, suite au chantage d'un quidam, un peu trop à cheval sur la propriété intellectuelle, le blog "uranopole" qui remplace le blog "astropole".

Pour le reste, nous maintenons notre ligne :

- astronomie : les dernières nouvelles et l'un ou l'autre article pédagogique ;

- politique : des commentaires et des nouvelles résolument progressistes dans le vrai sens du terme. Par exemple, la "gauche caviar" n'a pas sa place ici, autant que les différents courants de l'ultralibéralisme.

Bonne lecture et n'hésitez pas à réagir si vous l'estimez nécessaire.
Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 09:09

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur overblog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'overblog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs overblog

Repost 0
Published by pierre verhas
commenter cet article